Historique des Petits As

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique des Petits As

Message  Tael le Mer 13 Avr - 20:29

Les Petits As
-Historique-


MJ:
Grég

Joueurs:
Julien (Flïck Versaire, hobbit kleptomane) Phrases notables en NOIR
M CC For End Dex Hab Int Per Cha Esp
8 10 8 8 10 9 8 7 9 9

Mickule (Fleück Versaire, hobbit pyromane) Phrases notables en ROUGE
M CC For End Dex Hab Int Per Cha Esp
8 9 8 8 9 7 9 11 7 9

Renaud (Déagrould le Saigne-Crapaud, Semi-Ogre Phobique des Serpents) Phrases notables en VERT
M CC For End Dex Hab Int Per Cha Esp
9 9 12 12 9 7 7 8 7 7

Guest:
Ambroise (Peregrin Branlebouc, hobbit maladroit) Phrases notables en INDIGO
M CC For End Dex Hab Int Per Cha Esp
8 9 7 7 10 10 8 10 9 8


Background de Flïck et Fleuck Versaire:

Né au village "Où il fait bon vivre", Flïck et Fleuck Versaire grandissent au milieu de 4 soeurs : Elsa, Rose, Laure et Annie. D'après Fleuck, Elsa ne serait pas sage du tout mais Flïck ne veut pas le croire (" TU N'AS PAS VU CE QUE J'AI VU ")
Quatre ans après la naissance des deux petits hobbits , la famille est déjà détestée de tous. Flïck et Fleuck sont envoyés à 14 ans dans une école militaire naine.
On voulut leur faire faire leur classes mais comme ils peuvent pas porter de hache pake trop lourd il sont formés au glaive, à l'arbalete ainsi qu'à certaines notions d'explosifs.
Une expérience tourne mal brûlant un peu Fleuck et Flïck se fait souvent savater parcequ'il a tendance à récupérer tout objet qui traîne.
Mais un jour la caserne prit feu. Les frères jumeaux, alors âgés de 22 ans, décide de rentrer dans leur village natal, s'installer quelques temps avec leurs parents (" On est très très fort maintenant ") mais en les voyants arriver, c'est plus de la peur que de la joie chez les parents ( "Oh mon dieu...ils sont formés a détruire maintenant" ).
Pendant la période où ils restèrent à "Où il fait bon vivre", Flïck vola des choses un peu partout dans la ville et Fleuck, par mégarde, crama la maison parentale....
Apres un ans de vols misérables et de pyromanie hésitante, Flïck et Fleuck se construise leur propre barraque où ils vivront ensemble, inséparables et inséparés. Mais un de visite impromptu, des villageois trouve dans cette dite maison les objets volés au court des années passés: Flïck et Fleuck, 25 ans, sont alors bannis.
Ils rentrent dans une compagnie de merco (" Il faut qu'on reparte a l'aventure ") comme unité de reconnaissance et vol de document. Le feu est très présent apres chaque reconnaissance.
Au bout de 5 ans, Flïck et Fleuck en ont marre et se mettent a leur compte (« Hé Fleuck Fleuck Fleuck, on va s'appeler les Petits As »). Mais tuer des gens, c'est dur. Les Petits As deviennent brigands au bout de deux ans quand l'argent vient à manquer pognon....("Mais cette décision nous a fait mal au coeur.....si si").
Au bout de quelques mois ils se font débusquer par une autre équipe de mercos. Les Hobbits se font fraguer et sont laissés pour mort.....Découverte du pouvoir et, par la même occasion, début de la partie.


Dernière édition par Tael le Dim 17 Avr - 15:37, édité 3 fois
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Les Petits As, La Résurection

Message  Tael le Mer 13 Avr - 20:36

Première Séance
-08 Avril 2011, centre rôliste dit de "la Colloque"-

Day 01 (02 Juillet):

Flïck et Fleuck viennent tout juste de se faire fraguer assez méchamment donc par une compagnie de mercos qui s'en va s'en un regard en arrière. Peut être que s'ils avaient jetés un œil par dessus leur épaule ils auraient vu les deux hobbits se 'reformer'....mais ce ne fut pas le cas, les mercenaires partaient victorieux quérir leur récompense.
Fleuck se lève et se regarde...plus la moindre blessure.
Flïck se lève à son tour. ("Fleeeeeuuuuuuuuck..........On est encore vivant.....LES PETITS AS ONT ENCORE GAGNEEES").
Après un petit résumé de la situation et quelques interrogations, les frères jumeaux décident de se rendre à la ville la plus proche pour 'se refaire' ("Et faut retrouver cette bande d'enculés et les tuer.
Ils avaient l'air méchants.
M'en fout, je vais les cramer")
Flïck arrive à persuader Fleuck que ce n'est peut être pas une bonne idée et ils partent donc en direction de Serna, petit ville d'un millier d'habitants, sur les notes guillerette d'une chanson d'aventuriers soiffards.


Vers 17 heures, ils arrivent à la porte principale où aucune somme d'argent ne leur est demandé. Les deux hobbits trouvent cela étrange mais ne s'étende pas, après tout, ils pourraient changer d'avis.
La priorité est simple, il faut trouvé à manger. Les deux semi-hommes se dirigent illico presto sur le marché mais ils n'ont plus un rond en poche. Flïck va donc faire du vol à la tire, Fleuck servant de guet. Le chapardeur ramènera quelques pommes.
(T'as pas trouvé de briquets ?
Non
T'es sûr ?
Bon ok, j'y retourne")

Les petits Versaire, enrichit d'une dizaine de pommes et d'un briquet, marche alors dans les rues croquants les fruits juteux si 'durement' gagnés mais l'œil de Flïck est bien vite attiré par une bourse, semblant être assez bien remplis, qui pend au flan d'un bourgeois grassouillet.
Feignant de le percuter par inadvertance pour le soulager de quelques piécettes (bon avouons le, toute la bourse), Flïck mets tout son talent en œuvre....mais c'est un échec. Le bourgeois appelle la milice.
Flïck retourne en courant vers Fleuck, le dépasse (Court petit Hobbit, COURT" et au détour d'une ruelle disparaît. Fleuck l'imite et se planque dans une sombre ruelle où se trouve en majorité des maisons en bois. Flïck le rejoins.
(Faut trouver une auberge.
Faut trouver de la paille.
Non Fleuck, Non.
Oooooh de la paille dans l'écurie là-bas.
FLEUUUUUUCK NON
Allez un tout petit.
NON

Flïck décide de voler une bourse pour payer l'auberge pour le soir. Il demande a Fleuck de lui trouver ça. Ce dernier voit deux bourses prometteuse, une sur un homme à charrette, l'autre sur un badaud. Flïck décide de déposséder l'homme à charrette mais quand Fleuck l'avertit que cinq milicien l'escorte, le choix se reporte sur le badaud.
Échec du vol encore une fois. L'homme arrive à attraper le bras du voleur qui se mets à genoux et, les yeux larmoyant, lâche un 'pitié' très Julienesque.
La 'victime' réponds par un poing dans la figure. Fleuck se jette sur l'homme en tentant de le frapper. Raté. Flïck mords le bras qui le tiens, celui-ci lâche sous la douleur (Blessure Légère). Les hobbits fuient.

("WOUHOUHOU 5 P.O c'est la richesse")

Les hobbits décident d'aller s'acheter des nouveaux fringues mais le marchand qu'ils trouvent n'a pour eux que des vêtements pour enfants. Vêtements que Flïck et Fleuck malgré les petits canards en motif et les bariolage de couleur. Tandis que Fleuck marchande et distrait l'attention du commerçant, Flïck vole un grand couteau qui lui servira de dague.
Les Petits As s'en vont alors à l'Auberge pour monter un plan pour s'équiper et avoir de l'argent à l'œil...mais Fleuck est déjà en contemplation devant la cheminée. Flïck le rappelle.
("Et si on mettait le feu à la ville ? Tu pourrais tout piller après.
…................ok


Day 02 (03 Juillet):

Dès le petit matin, Fleuck quadrille la ville pour repérer les différents points qui pourraient brûler rapidement et causer le plus de dommage et cherche par la même occasion des armureries potable à piller. une fois cela fait, il retourne voir Flïck et ils attendent ensemble la fin d'après midi.
Le soir, Flïck entre dans une des armurerie repérées en se cachant dans le passage de client qui entre mais est quasi instantanément capté. Flïck pour se justifié de sa présence sans volonté d'achat dit avoir toujours admiré l'art de l'armurerie mais le marchand clair dans le jeu du hobbit et le somme de partir prestement. Flïck sort assez déçu et se dirige vers une seconde armurerie où il entre sans se cacher.
Arrivé au comptoir, il demande si le marchand a des arbalète et à ce moment la chance lui souris: le marchand en a en arrière boutique et va en chercher une. Flïck en profite pour se cacher. Quand le marchand revient, il pense le hobbit partit.
La nuit tombe, le marchand ferme la boutique et part se coucher à l'étage avec sa famille mais redescends bien vite: Flïck, se pensant libre de tout mouvement, sortait de sa cachette et essaya d'ouvrir l'arrière boutique en faisant du bruit, alertant le marchand.
Pendant ce temps, Fleuck mets le feu aux écuries des auberges préalablement repérées.
Le Marchand redescend dans la boutique, une épée courte à la main. "Qui est là?" Pas de réponse. Finalement il repère le petit hobbit qui s'entête à rester dans sa 'cachette'. L'armurier pose la pointe de sa lame sur la nuque de Versaire.
"PIIIIIIIIIIIIIITIIIIIIIIIIEEEEEEEEEEEE, je cherchais juste un coin où dormir."
"Avec deux armures complètes et un glaive?"
"...............c'était pour faire une couverture."

L'armurier ordonne au hobbit de tout posé puis, il le vire de son échoppe à grand coup de pied dans le derrière. Sur le pas de la porte, Flïck tente de planter le marchand mais rate. L'homme va pour le frapper mais Fleuck, revenu de son activité pyromane, voit sa et se jette sur lui à main nue. Le marchand recule, groggy. Flïck en profite pour l'attaquer de nouveau et arrive à lui trancher la gorge.
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Les Petits As, En Quête de Richesse

Message  Tael le Sam 30 Avr - 19:29

Deuxième Séance
-09 Avril 2011, centre rôliste dit de "la Colloque"-

Day 02 (03 Juillet):

L’armurier tombe à terre, raide mort. Les deux petits hobbits traînent le corps inanimés dans la boutique, s’empare de tout ce qui pourrait leur servir et s’enfuit à travers les bois.
Plein milieu de la nuit, les deux frères commencent à sentir la fatigue venir mais décide tout de même de pousser jusqu’au prochain village pour se caler dans une auberge. Cependant, les bois ne sont pas aussi sûrs que ne le pensaient Flïck et Fleuck : au bout de quelques dizaines de minutes, deux loups viennent voir s’il n’y a pas moyen de faire là un bon repas.
Après un rude combat, les deux infortunés combattants se dépêchent autant que faire ce peu à rejoindre un village, Flïck s’étant fait gravement blessé par un des canidés.
Arrivé dans l’amas d’habitations, Fleuck repère de suite l’enseigne d’un médecin au dessus d’une porte, porte à laquelle il frappe.
Malgré se réveil nocturne, le médecin veut bien ouvrir et jeter un œil à la blessure.
( Soigne Mouaaaaaaaah Médecin )
Aussitôt, le médecin s’attelle et, quand il autorise enfin le jeune Flïck Versaire à bouger, la blessure à disparut et l’on ne voit nul trace des points de sutures (Jet de Dé du Médecin : 83 / -24 Jours à la blessure).
La reconnaissance qu’à Flïck pour son ‘sauveur’ ne suffit cependant pas à contenir ses vieux démons : il essaye de voler une trousse de soin. Mais il se fait capter et repose le tout avant de repartir avec son frère dans la rue.
Il fait encore nuit, ils décident de dormir au pied du puits, au centre du village.

Day 03 (04 Juillet) :

Au petit matin, les petits as se font réveiller par le bruit de badauds qui se rassemble autour du spectacle désolant de deux hobbits roulés en boule à même le sol.
Flïck tente de raconté avec toute la théâtralité qu’il ait leur rencontre avec les loups de cette nuit mais tout le monde reprends leurs activités, persuadés que ces deux visiteurs sont les gars les plus moisis qu’ils aient croisés jusque là.
Les deux frères vont dans une auberge pour prendre leur petit déjeuner. La nourriture est hexa-bonne.
Après quelques courses durant lesquelles ils se rachètent tout le matériel nécessaire de survie pour une troupe d’aventurier de leur envergure, ils partent en forêt se trouver un coin caler pour faire la sieste. Au réveil, Fleuck décide de partir à la chasse mais avec ses techniques foireuses pour se cacher il ne croise rien.
( Hey, il part en chantant : il a du baume au cœur )
Quand il revient, Flïck le persuade de retenter sa chance pendant que lui ira pêcher.
Au final, Flïck revient bredouille et Fleuck rapporte deux lapinots qu’il cuisine plutôt bien.
A la fin du repas, Flïck repart au village acheter des rations de voyage et quand il revient il se rend compte que son frère à mis le feu à la forêt.
Les deux semi-hommes fuient au milieu des animaux effrayés. Quand une biche passe à côté complètements affolés, Fleuck l’abat d’un carreau puis demande à son frère de l’aider à la tirer hors du bois mais trop affairés qu’ils sont, ils ne se rendent comptes qu’au dernier moment qu’ils se trouvent sur le passage d’un groupe de sangliers sauvages qui chargent pour fuir. Les hobbits les esquivent mais Fleuck est effrayé.
Ils arrivent finalement à sortir du bois et font des rations de la biche.

( Partons voir Bolbi le hobbit à Sac-De-Cul, rappelle-toi Flïck, il nous avait raconté l’histoire d’un château regorgeant de richesse qu’il avait laissé pour ne pas réveiller …. Heu ….quoi déjà ? )


Day 04 à Day 14 (05 Juillet au 15 Juillet) :

….Voyage...


Day 14 (15 Juillet) :

Les deux hobbit arrivent à Sac-De-Cul où ils apprennent que Bolbi est partit au village ‘Où-il-fait-bon-vivre’ pour sa traditionnelle tournée de contes et légendes. Il y resterait un mois à priori.
Avant de partir, ils passent au marché faire l’achat de quelques ingrédients pour faire de la cuisine, notamment des Artichoks : ‘’Artichoks, les artichauts qu’ils sont tellement bon qu’ils choks les papilles’’.


Day 14 à Day 25 (15 Juillet au 26 Juillet) :

…..Voyage et pétage de bide......


Day 25 (26 Juillet) :

Les Petits As arrivent à leur village natal au soir mais ils n’y trouvent personne. Pire, leur maison semble avoir brûlé. Flïck jette un regard à Fleuck.
Elsa arrive dans le village et raconte que Saroupede, le sorcier de la forêt du nord, a kidnappé le village entier pour faire travailler ses habitants au pied de sa tour sous les coups de fouet d’orques.
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique des Petits As

Message  Tael le Lun 28 Mai - 1:11

Moults aventures sont arrivés depuis lors. Ils allèrent traquer le grand sorcier Saroupède qu'ils tuèrent après avoir défait une petite dizaine d'Uruk-Hai. Ils rendirent ainsi la liberté à leur village et à un certain Bolbi le Hobbit, conteur à ses temps perdu.
Ce dernier pour les remercier de leur intervention les mets sur la piste d'un prodigieux trésor qu'il aurait amassé mais caché.

Le soir même, pour fêter la libération, une grande soirée et organisée. On mange bien, on chante et danse tout aussi bien et l'on boit beaucoup trop. Fleuck fit exploser un baril d'eau de vie et brûla la moitié du village. Un certain Peregrin Branlebouc eu la moitié de son visage brûlé et sa famille mourru. Il jura de se venger tandis que les hobbits Flick, Fleuck et leur soeur Elsa, ainsi que Déagrould-le-saigne-crapaud (un Semi-Ogre qu'Elsa avait embauché pour protéger ses frère) prenaient la fuite, direction la première étape de la chasse au trésor de Bolbi.

Cette première étape était un château abandonné où avait élu domicile un nécro qui fut bien vite liquidé par les Petits As. Ils y trouvèrent une gravure qui désignait les pyramides du royaume des morts.

A ces dite pyramides, ils menèrent un dur combat contre un momie pluri-millènaire et obtinrent pour tout renseignement l'image d'une ville immense ville dans les territoires mercenaires.

Les Petits As se rendirent donc a Echnar. Mais sur le chemin il rencontre pas mal d'embuche: Elsa fut kidnappée et violée par des pirates, ils furent pourchasser par des mercenaires, des marchands d'esclaves, des hommes bêtes......tout cela orchestré par leur nouveau nemesis: Peregrin Branlebouc.

Sur la route d'Echnar, ils rencontrèrent des dryade desquelles ils durent se constitué prisonnier. Ils repartirent contre la promesse d'aider à empêcher un noir fléau qui approchait. Mais ils durent laisser sur place Déagrould en guise de bonne foi.

Les Petits As arrivèrent alors à Echnar où ils prirent parent à une lutte titanesque (Cf Cross Over avec Jack & Eldàn)

Ils obtinrent vite après leur prochaine destination: Andech-Merran en Armanie. Sur la route les dryade leur rendirent le mauvais Semi-Ogre c'est ainsi qu'ils intégrèrent à l'équipe Grom, mage de terrre berserk.

Ils arrivèrent à Andech-Merran, rendirent moult fois service à la ville mais s'attirèrent pas mal de d'ennuis aussi et apprirent leur destination finale, le lieu où se cache le trésor: Où-il-fait-bon-vivre, leur village natale. Ils s'en retourneront chez eux mais après s'être acquitter d'une dette prise auprès du Comte d'Argyl: les Petits As se sont engager à enquêter sur les agissements d'une communauté d'elfe installé dans le comté qui pourraient s'avérer être des Elfes Noirs.
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Reprise des Petits As

Message  Tael le Mar 2 Sep - 17:23

Septi 23e Taillle 1099 (03 Mars 1099):

En cette belle journée, les Hobbits et Pedro l’âne sont sur le départ. Le village Où Il Fait Bon Vivre n’est pas si accueillant que ça et il est temps pour eux d’accompagner Elsa et son enfant dans sa baronnie (elle a épousé quelques mois plus tôt le baron armanien de Cormaque, homme plein de charme qui a du mal à céder aux caprices de son hobbit de femme).
 
----Pendant le voyage----
Le voyage jusqu’au fief d’Elsa est sensé durer une vingtaine de jours mais à force d’avoir barouder dans toutes la médianie, les Petits As arrivent à trouver des chemins plus court qui fait qu’ils arrivent en l’espace de deux semaines seulement. En route, il croise un mariage qui a lieu dans un petit village durant lequel Flick ne pourra contenir sa kleptomanie et vole tout un tas de babioles…dont les alliances.
----------------------------------
 
Cinqi 37e Taille 1099 (17 Mars 1099):

Les compères arrivent enfin à la baronnie et il était temps car les vivres commençaient à manquer. Après un petit repas du midi avec leur beau-frère, les Petits As décident de partirent vers Andech-Merran où ils espèrent trouver des informations sur les raisons pour laquelle le trésor des hobbits ne se trouvait pas à l’endroit où il aurait dû être, jouant ainsi sur tout le réseau de connaissance qu’ils ont pût établir depuis le début de leurs aventures. Elsa leur offre une ânesse pour  tenir compagnie à Pedro et pour le décharger d’un peu du poids du matériel qu’il transporte. Le chemin sera long mais le plein de vivre a été refait et de toute manière, les hobbits croulent sous l’or.
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Acte de Terrorisme à Andech-Merran

Message  Tael le Mar 2 Sep - 17:24

Septi 15e Tonte 1100 (6 Avril 1099):
Les deux frères arrivent enfin à Andech-Merran et décident de partir directement vers l’armurerie. Pendant le trajet, ils ont repensé à toutes les aventures qu’ils avaient vécues avec Pedro et se rendent comptes qu’ils ont de la chance que l’âne survive autant de temps. Ils ont donc décidé de faire tailler une armure de cuir clouté sur mesure pour Pedro afin qu’il puisse résister à une attaque si ce devait se produire. Le coup de fabrication est de 5 pièces d’or et l’ouvrage sera terminé d’ici une semaine.

Fleuck décide de se rendre au lavoir public dans le quartier populaire d’Andech-Merran afin de laver sa djellaba, acquise lors de leur voyage sur le continent Suderon, de la poussière et de la crasse du voyage. A la vue des ceintures de grenades présentes sous la djellaba, les femmes qui faisaient leur lessive paniquent et partent prévenir directement la milice. Chanceux, au poste de milice se trouvait Langdeven, chef de l’Halger d’Andech-Merran mais aussi cousin au premier degré de l’actuel Duc, qui venait se renseigner sur les différentes primes en cours. A la suite de la description des individus, il reconnaît en eux les deux hobbits qui avaient été  fait chevaliers honorifiques d’Armanie. Le chef de la Guilde arrive donc au lavoir pour discuter avec eux et prendre de leurs nouvelles.

 Après discussions sur leur situation vis-à-vis du trésor hobbit, il propose de les amener au devin à conditions qu’ils l’aident tout d’abord avec un problème épineux de la ville : la ville est le théâtre d’acte de terrorisme qui vise les officiers de la milice. En effet, quatre capitaines et un sergent instructeur ont péri suite à l’explosion d’une bombe installée chez eux et qui se déclenche à l’ouverture de la porte. La charge est assez puissante pour qu’à chaque fois la façade soit arrachée et que le bâtiment s’écroule. Les Petits As acceptent la mission.

Sur le site d’explosion le plus proche, Fleuck arrive à déterminer que la poudre explosive à été constituée avec du charbon de bois, du souffre et du salpêtre : les ingrédients de la poudre noires, des ingrédients assez communs. Cependant il n’arrive pas à déterminer le processus de fabrication et les quantités d’ingrédients qui pourraient former une signature de l’artificier. Flick arrive toutefois à trouver des restes de coffre qui aurait été au centre de l’explosion. Avec ce nouvel indice comportant des traces plus significative de l’explosif, Fleuck arrivent à déterminer le pourcentage exact de chacun des composants de la poudre et se rappelle par la même occasion du processus de fabrication de la poudre noire. Pour lui, il faudrait disposer d’un moulin à bille pour mélanger et réduire en poudre de manière homogène les différents ingrédients. D’autre part, c’est en général du charbon d’aulne ou de tilleul que l’on emploie dans ce genre de fabrication or la production locale de bois est quasi exclusivement de la production de chêne, de bouleau et de pin. L’artificier a dû donc se procurer ce bois d’aulne ou de tilleul et faire devenir charbon lui-même ce qui induit la possession d’un four pouvant monter jusqu’à 350°. Les artificiers de la ville n’étant pas présent depuis plusieurs pour affaire d’état, ils sont mis hors de cause. Le seul corps de métier qui possède pareil matériel est les céramistes.

Gardant à l’esprit cette déduction, les Petits As vont d’abord interroger le premier artisan coffreur se trouvant sur la liste que les miliciens leur ont fournis. Celui-ci leur dit tout sur les matériaux qui compose ses coffres : le bois lui est fourni par son cousin Adalbert, bucheron de son état, et les différentes pièces métalliques ainsi que les serrures sont achetés au meilleurs serrurier-horloger de la ville, un felxirois nommé Boniface. Carl, l’artisan coffreur, leur dit après vérification sur ses livres de comptes que dernièrement, il n’y a pas eu d’achat massif de coffre ni d’achat régulier correspondant aux jours des explosions. Flick et Fleuck s’orientent alors vers Sigwart, le deuxième artisan coffreur, qui leur tient le même discours (bois fournis par un bucheron du coin, serrure par le serrurier felxirois).

Voyant que la piste des coffreurs ne mène pas à grand-chose, les As décident de se rendre sur un autre lieu d’explosion où il découvre de nouveaux éléments. D’une part, le coffre doit avoir une taille assez conséquente et, d’autre part,  l’endroit où devrait se situer la griffe de l’artisan a été retirée pour laisser passer le déclencher. Ils ne pourront donc retrouver les ou les coupables par le concepteur du coffre.

La nuit tombant, les deux frères décident qu’ils méritent bien un petit tour dans une maison close de la capitale ducale. Il trouve l’une des meilleurs de la cité et décident de ‘consommer’ dans le haut de gamme. Au bout de quelques instants de plaisir, on vient prévenir Flick que la présence de son frère n’est plus désirée ici : il aurait déféqué sur l’une des prostituées. Les hobbits décident alors qu’il est temps pour eux de retourner à l’auberge.

Durant la nuit, Fleuck est réveillé par un bruit léger de combustion.  Il réveille aussitôt son frère et jettent un œil par la fenêtre. Sur le toit du bâtiment juste en face d’eux, en lettre de flamme et avec l’odeur caractéristique de la poudre noire enflammée, est écrit ‘STOP’. Certain que le responsable de cette mise en scène ne doit pas être loin. Les deux frères guettent l’obscurité pour finalement voir quelques toits plus loin une silhouette encapuchonnée qui les observe un instant puis disparaît en redescendant dans une ruelle.

Retourne à l’auberge. Pendant la nuit, réveillé par un bruit de combustion Fleuck réveille Flick. Sur le toit du bâtiment en face de leur fenêtre, en lettre de flamme est écrit ‘STOP’. Sur un toit un peu plus loin Fleuck voit une silhouette encapuchonnée qui disparaît. Quelqu’un ici sait qu’ils recherchent le ou les coupables et cela ne plaît pas. Il faudra être vigilant.
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique des Petits As

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum