Types de joueurs et de MJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Types de joueurs et de MJ

Message  MJ des MJ le Mer 13 Fév - 14:25

Voici d'autres réflexions sur le type des joueurs et du MJ
Ces réflexions sont importantes car les parties d'Azurhyàn s'inscrivant dans la durée, les problèmes de compatibilité joueurs-MJ se posent avec une acuité toute particulière.

Ces réflexions ne sont pas de moi, je les ai prises telles quelles à Olivier (qui s'est lui même inspiré d'autres auteurs), voici la page originale :
http://cthulhumobile.motion-forum.net/t41p30-3-techniques-de-maitrise-pour-le-jdr


Pour D. LAws, la caractéristique fondamentale d'une partie de Jdr est la suivante :
Roleplaying games are entertainment; your goal as GM is to make your games as entertaining as possible for all participants.
Le trip prévaut
Il faut donc, pour assurer le trip, être conscient de ce qui fait triper le MJ et de ce qui fait triper les joueurs

D. Laws propose 7 grandes catégories de joueurs de rôles en fonction des besoins qu'ils manifestent en partie.

- Power Gamers. Lorsqu'ils sont excessifs, on les appelle souvents 'gros bills'. Ils désirent mettre en avant l'aspect 'Jeux' du terme Jeux de rôle, c'est à dire gagner des ressources, de la puissance, de l'avancement...
Ils ne perdent jamais de vue que le monde est virtuel mais que les règles sont bien réelles, et prennent un grand plaisir à chercher la meilleure combinaison.
Ce qu'ils veulent : Contrairement à ce qu'on peut pense, ce ne sont pas obligatoirement de 'mauvais' joueurs'. Par contre, ils attendent une forme de 'récompense' pour leur investissement, le temps passé autours de la table. Par exemple de jolies nouvelles capacités, des objets puissants.
Ce sont en quelque sorte les 'matérialistes' de l'univers du Jdr...

- Butt-Kickers : Le jeu de rôle est pour eux avant tout un défoulement. Ils s'interessent aux règles uniquement dans la mesure ou cela leur permet de créer un personage qui est aussi un engin de destruction performant. Il attend de vous lui fournissiez des défits combatifs à la hauteur de son personage. L'interprétation est souvent très secondaire pour lui. Après une rude journée, il veut enfin se sentir supérieur.
Ce qu'ils veulent : Ils veulent tout simplement sentir l'adrénaline de la bataille, et le doux parfum de la victoire.

- Le Tacticien: Il aime le 'réalisme'. Il veut comprendre votre monde pour le 'déconstruire' et l'utiliser à son profit. C'est souvent un wargamer ou une sorte de stratège.
Il veut davantage résoudre l'histoire qu'interpréter un rôle.
Son rêve serait de rédoudre votre scénario d'une façon que vous n'avez pas prévu.
Ce qu'ils veulent : "Echec et mat'. Il veut se sentir malin.

- L'Archétype : Incarne régulièrement un type bien précis de personage, parfois toujours le même quelque soit l'univers ou la campagne. Le Voleur. Le Sage. La Princesse... Il ne s'intéresse aux règles uniquement dans la mesure où elles soutiennent son personage, et s'en moque sinon.
Les joueurs d'archétypes aiment avant tout interprèter les traits qui définissent leurs personages.
Ce qu'ils veulent : Pour le rendre heureux, il suffit de créer des scènes permettant à son personnage de briller comme l'archétype qu'il incarne est censer le faire (Etre invisible et implacable pour un Ninja, être mystérieuse et séduisante pour une Princesse Fée...). C'est assez facile, à condition que son archétype soit compatible avec votre scénario.

- L'Acteur : Voit le JDR comme un médium d'expression, et s'identifie fortement à son personnage, bien qu'il puisse régulièrement en changer. Pour lui, les règles sont un mal nécessaire, et il ne prend ses décisions qu'en fonction de la psychologie de son personage, roleplay qui peut ammener à l'obstruction.
Ce qu'ils veulent : Les Acteurs veulent ressentir la puissance du lien émotionel les reliant à leur personage, au point de ressentir les dilemnes moraux comme de véritables orgasmes rôlistiques.

- The Story Teller : Tout comme l'Acteur, il est plus intéressé par le Roleplaying que par les XPs. Par contre, il est d'avantage motivé par le côté fiction narrative (comme dans un bon bouquin, une série) que par l'incarnation en soit d'un personage. Il veut une bonne histoire, mais sera prèt à faire des compromis pour que celle-ci avance, car il a tendance à s'ennuyer quand l'histoire ralentit.
Ce qu'ils veulent : Ils veulent se sentir impliqué dans une histoire bien construite et bien rythmée Ils aiment découvrir peu à peu le scénario, et être surpris par celui-ci (comme vous le seriez par un bon feuilleton).

- Le Joueur occasionnel : Catégorie souvent oubliée. Il est là pour passer un bon moment avec ses copains. Il n'a pas envie de se prendre la tête, ni être trop sous les projecteurs. Il suit le mouvement. Son grand mérite est qu'étant en général peu sensible à la nature du rôle que vouss lui proposerez - tant qu'il n'a pas besoin de mémoriser des règles pour cela- , il est prèt à remplir les 'trous' de l'histoire. (Confiez lui donc le rôle du soigneur, de l'opérateur, du mécanicien de vaisseau...)
Ce qu'ils veulent : En fait, il est très simple de lui faire plaisir: il n'est sensible qu'à l'ambiance de la table. Si ses potes s'amusent, il s'amusera. Il est même possible qu'il commence à s'impliquer au bout d'un moment. Sinon, fichez lui la paix. Il est rarement emmerdant.


Dernière édition par MJ des MJ le Mer 13 Fév - 14:40, édité 1 fois

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1753
Age : 31

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Types de joueurs et de MJ

Message  MJ des MJ le Mer 13 Fév - 14:31

Les types de MJ maintenant :

Le 'MJ légaliste'
Le Légaliste fait très attention à l'observance correcte des règles durant une partie pour décider de la suite des évennements.
C'est assez souvent un débutant que le cadre d'un système rassure, parfois un passioné de simulationisme, parfois une personne ayant des problèmes avec l'impro ou le roleplay.
Ce type de MJ plait naturellement aux Pjs combattants ou tacticiens, mais à le plus grand mal à étendre sa 'clientèle' à ceux qui aiment l'émotion narrative, l'impro et le roleplay.

Comment évoluer ?
Graduellement (inutile de jeter ce que vous savez faire à la poubelle).
Sortez de vos habitudes: questionnez vos joueurs et demandez leur quels types de scénars ils ont aimé joué. Cherchez en un original, mais qui vous plaise.
Simplifiez les règles. Cherchez un système simple pour les actions 'banales' (ou autorisez quelques réussites quasi automatiques) et gardez la substantifique moelle de la LOI pour la bataille finale, etc...

Le Maître des batailles
Du Sang ! Des tripes ! De l'héroïsme !
C'est très simple: ce Mj aime mener des combats. Ses parties sont souvent excitantes et pleines de choix tactiques passionants.
Mais en général le reste n'est pas à la hauteur. Les joueurs peuvent se sentir frustrés par le caractère 'plat' des scènes entre les combats, et le peut d'intéret que donne le Mj à leurs interprètation ou à leurs essais de règler les problèmes autrement que par des batailles.

Comment évoluer ?
Paradoxalement, ce n'est pas le genre de Mj qui a le plus de mal à évoluer, car il a déja intégré qu'une partie de Jdr doit être excitante.
Il doit prendre conscience qu'un combat est d'autant plus excitant que les joueurs ont des raisons extérieures de le mener, et doit donc se concentrer sur une bonne histoire qui mènera à une bonne bataille.
Enfin, mettre au défit l'intelligence, l'interprétation, les diverses capacités des joueurs ou de leur perso ... et pas seulement leurs prouesses martiales.
Un équilibre entre les deux est nécessaire pour une bonne partie.
Pour finir, ce style de jeu est très sensible au rythme. Savoir ralentir pour mieux accélérer l'action au bon moment, savoir créer un suspens, suciter le calme avant la tempète... est un talent à développer absolument pour les MJs fans d'action.

Le Créateur d'Univers
Son principal centre d'intéret est l'univers exceptionellement détaillé qu'il a préparé.
Il a envie de faire découvrir toute la substance de son monde à ses joueurs. Hélas souvent au dépend de l'intrigue, du rythme, de l'intensité dramatique, ou au contraire en mettant une telle concentration de détails que les joueurs sont des spectateurs quasi impuissants...
Créer un univers, connaitre parfaitement une époque est une expérience passionante entre toute. Mais ce talent doit être mis au service du jeu.

Comment évoluer ?
Souvent ils ne comprennent pas pourquoi leurs joueurs n'accrochent pas.
Vous ne pouvez pas tout montrer ! Concentrez-vous sur un tout petit aspect de votre univers. Si vos joueurs aiment, vous aurez l'occasion d'en montrer d'avantage.
Les joueurs ont besoin d'un bon scénario, pas d'un documentaire.
Si votre univers est complexe, préparez vos joueurs avant la partie. Intégrez-les par leur background. Fournissez préalablement des documents simples présentant votre monde.
Si vous aimez les descriptions veillez à ce qu'elles ne dépassent pas 2 minutes.
Laissez vos joueurs parler et agir sur le jeu. Laissez leurs décisions avoir une importance sur la partie. Les joueurs ne sont pas votre public, ils sont vos partenaires.

Le MJ généreux
Tout le monde doit être gagnant ! Ce Mj distribue généreusement puissance, objets magiques, sorts, capacités exeptionelles... Il a envie que ses joueurs se fassent plaisir.
C'est parfois un débutant qui a compris que brider ses joueurs ne servait à rien, ou un vieux de la vielle qui a envie de jouer à très haut niveau.
Malheureusement, le reste ne suit pas toujours. Il est difficile de trouver des adversaires à la hauteur des moyens des PJs ... Et à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Il est aussi difficile d'être à la hauteur du groupe de joueurs, qui combinant leur puisance peuvent faire n'importe quoi.
La tentation est alors forte de nullifier leurs possibilités de jeu... en les plaçant arbitrairement dans des situations qui les prive de leurs pouvoirs ou encore de leur opposer des adversaires intuables ("vous êtes dans un labyrinthe magique peuplé de demi dieux")
On en arrive alors au paradoxe que ce sont les capaciéts exeptionelles de vos Pjs qui les empèchent de se mettre en valeur ! Là, il y a un problème.
Autre problème possible: la disparité des puissances au sein du groupe. Si il n'y a pas un certain équilibre, certains feront tapisserie, ce qui n'a rien de généreux envers eux...

Comment évoluer ?
Votre scénario doit être intéressant, amusant, Si possible haletant. Il ne suffit pas de 'donner' des objets, des capacités à vos joueurs. Chacun doit avoir son quart d'heure de gloire.
Cherchez des intrigues adaptées à leurs talents. Posez leurs donc la question ! "On aimerait... diriger un Empire, Lutter contre le réveil des forces du Mal, fonder une religion...) Et trouvez leur des défits équilibrés.
Qui plus est, votre générosité n'a pas besoin d'être 'matérielle'. Vous pouver aussi vous concentrer sur la richesse des relations qu'ils se sont faits (familles, amis, ennemis), vous pouvez en faire des célébrités ("Je suis venu de loin pour vous offrir ce poème, Monseigneur" )
Avec les ennuis qui vont avec :
"Monseigneur, j'espère que votre lutte contre le Mal Ultime avance bien. Ici, le peuple vous a dédié des temples, mais une querelle religieuse sépare désormais ceux qui veulent vous adorer en statue et ceux qui veulent vous célébrer en chansons sacrées. La guerre religieuse a commencé, et tel pays étrangé soutient tel camp... Ah, et vous devez aussi décider qui va épouser votre fille, Monseigneur. Mais le camp frustré va sans doute soutenir la querelle religieuse pour affaiblir votre autorité sur le royaume..."
Faites donc de vos généreux 'dons' le pretéxte du scénario...

Et si vous ne vous sentez pas capable de gèrer de 'grosses choses' ?
Alors, faites simples. Commencez à petit niveau et faites plaisirs à vos joeurs avec de petites choses. Mieux vaut 'brimer' un peu vos joueurs que de les frustrer en leur offrant des pouvoirs que vous ne saurez pas gèrer.
L'expérience aidant, vous saurez peu à peu comment faire jouer à haut niveau.

Le metteur en scène
Ce MJ s'appuie quasi exclusivement sur l'histoire et le background des Pjs pour construire son scénario, et tend à privilégier le dialogue, le roleplay et l'interprétation.
C'est extrêmement impliquant et généralement satisfaisant, mais ce style de jeu possède également ses propres faiblesses.
Il dépend beaucoup de la capacité de ses joueurs à créer des personnages aux buts intéressants, possédants des accroches dramatiques adaptées. Outre que tout le monde n'en est pas nécessairement capable, tout le monde n'est pas nécessairement prêt à assumer un jeu aussi impliquant du point de vue du roleplay et de l'émotion.
Le bon côté est qu'avec des joueurs adaptés et motivés, la partie se fait 'toute seule' !

Comment évoluer ?
C'est déjà un style de jeu très évolué. Le principal conseil que l'on peut donner à un MJ 'metteur en scène', c'est de sélectionner des joueurs qui apprécieront cela.
Il est aussi assez facile de sombrer dans un élitisme tout a fait détestable. Le rôle d'un MJ est aussi d'aider ses joueurs à apprendre à interpréter des rôles un peu plus 'difficile', par exemple en l'aidant à tirer un personnage bien avant la partie, en le conseillant et en l'aidant à intégrer son rôle par un bout de partie solo. Des prétirés (ou des semi prétirés) peuvent également aider les joueurs à intégrer plus rapidement l'angle de jeu désiré


Le Narrateur
Le Narrateur prend son pied à vous raconter une histoire, qu'il a plus ou moins préparé à l'avance. Tout ce qu'il met en place, l'environnement, les Pnjs, les rencontres... sont destinés à servir ou à promouvoir l'histoire qu'il a en tête.
C'est probablement le genre de maîtrise qui permet le jeu le plus agréable et le plus fluide.
Quand son style fonctionne, vous avez l'impression d'être le héros de la trilogie de vos rêves. En technicolor.
Et quand il se plante, vous avez l'impression que vous regardez l'histoire depuis la fenêtre d'un train en partance pour un camp de concentration...

Comment s'améliorer ?
Il y a mine de rien une grande tentation de dirigisme dans ce style. Le MJ veut être sûr que les aventuriers permettront à son histoire de se dérouler de façon optimale.
Le MJ doit laisser les Pjs se faire plaisir. Il ne doit pas donner le sentiment de vouloir les contrôler. Il doit idéalement prévoir diverses façon d'inclure ses Pjs dans son histoire sans pour autant la dénaturer.
Il faut accepter que les Joueurs et leurs Pjs puisent agir sur le cour du scénario, même si cela le rend moins 'parfait'.
Mieux, l'idéal est d'inclure le background des Pjs dans le déroulement du scénario lui même (ce qui rapproche ce style de celui du 'metteur en scène') et d'introduire une ou deux intrigues secondaires (ce qui permet plus de flexibilité et de contrôle du rythme de jeu)




Dernière édition par MJ des MJ le Mer 13 Fév - 14:53, édité 1 fois

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1753
Age : 31

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Types de joueurs et de MJ

Message  MJ des MJ le Mer 13 Fév - 14:45

Si on suit cette classification je suis un MJ "narrateur"-"légaliste" qui a viré "créateur d'univers"
Et en tant que joueur je suis "tactitien" et "story teller"

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1753
Age : 31

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Types de joueurs et de MJ

Message  Invité le Mer 13 Fév - 19:02

Moi en mode PJ: Acteur/Story teller
en mode MJ: metteur en scène MAX

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Types de joueurs et de MJ

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum