Partie Norden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Partie Norden

Message  Primo le Mar 4 Fév - 18:36

Partie nordique X° siècle
MJ: Damius
Pj: Zlatan Thor-Bramohvic aka Primo
    Denys Bergkamp aka Sizzurp
    Valaar aka Gd Pierre

Enjoy.  Arrow 

Le récit qui nous intéresse ici est celui de Norden dont les aventures sont toujours racontées aujourd’hui à la veillée par les anciens qui perpétuent le souvenir des actes de bravoure, de folie disait-on à l’époque que réalisèrent ces trois aventuriers.
Les Norden, les hommes du nord, ont une réputation qui n’est plus à faire aujourd’hui. Ils se rencontrèrent dans le village côtier de Kagësk. Le premier d’entre eux s’appelait Valaar, c’était un chasseur solitaire errant de village en village pour y vendre les peaux de ses proies et découvrir de nouvelles contées. Son visage était peu avenant et sa laideur n’avait d’égal que son sentiment de supériorité vis-à-vis de ses contemporains. On le laissa néanmoins entrer à Kagësk afin d’y vendre ses peaux. Il fit rapidement le tour de la situation et décida que les villageois n’auraient guère l’argent d’acheter les peaux d’hermine qu’il avait récolté durant la saison. Sauf peut-être un homme à l’air d’étranger qui dénotait par la qualité de son équipement et de ses armes. Il s’approcha de lui et engagea la conversation. Il se présenta comme le meilleur chasseur, et de loin, de la région. Le guerrier à qui il s’adressait déclina son identité. C’était Zlatan Thor-Brahmovic, fils du Jarl de Solinichy, loin à l’ouest. Le viking regarde rapidement son interlocuteur, celui-ci était équipé d’une arbalète à levier, chose rare dans la région, et portait avec lui des peaux d’hermine blanche, chose rare aussi, bien que les peaux aient été mal tannées. Il en obtint un bon prix après une rapide négociation. Le chasseur proposa alors ses services de chasseur au viking, ce qu’il accepta s’il l’aidait à rentrer chez lui. Le guerrier expliqua qu’il revenait d’une mission officielle pour son père le jarl dans l’est et qu’après bien des péripéties ses hommes avaient été tués et son bateau perdu. Il n’avait pour l’heure comme seul projet que de se rendre dans une taverne afin de se réchauffer l’âme et le corps à l’aide d’hydromel. Le chasseur l’accompagna de bon cœur.
Ils furent accostés dans la taverne par un gaillard à l’air timide qui avait dû prendre sur lui pour les approcher, attiré lui aussi par la qualité de l’équipement du viking. Il se nommait Denys Bergkamp et se présenta en tant que forgeron à la recherche d’un protecteur. Zlatan lui répondit que les gens de ce métier étaient toujours bien acceptés dans son clan et que s’il faisait la route avec eux, il pourrait s’installer à la forge de sa ville. Valaar s’empressa de le rabaisser, comme à son habitude, ce à quoi Denys ne répondit pas dans un premier temps, mais après une seconde provocation il leva la tête et lui demanda : « Vous avez un problème » ? La chose en resta là pour l’instant. Ils demandèrent alors au viking de leur parler plus avant de son fief et de son aventure récente. Au récit de ses compagnons tombés au combat, Valaar se permit de dénigrer les guerriers tombés en les considérant comme faibles puisqu’ils n’avaient pu sortir victorieux de leur combat. Le visage de Zlatan se rembrunit immédiatement et il fixa d’un air de défi le chasseur qui partir d’un éclat de rire. Zlatan lui dit tout de même que c’était la dernière fois qu’il laisserait cet homme qu’il ne connaissait pas juger ses frères d’armes. La situation semblait dans une impasse lorsque Denys vit une jambe, arrachée à son propriétaire, projetée dans la rue. Immédiatement des cris d’horreur se firent entendre. Les trois comparses regardèrent au-dehors et là se trouvait non pas moins qu’une hydre des marais à trois têtes, sortie des eaux pour semer la terreur. Zlatan jura par Tynir et tous les Ozgs tandis que Valaar, sûr de lui, sortait dans la rue et épaulait son arbalète. Denys fit un effort sur lui-même pôur intervenir et sortit une immense hache à double tranchant qu’il accompagnait d’un grand bouclier de bois. Il chargea mais manqua son coup. Zlatan ne pouvait rester derrière et chargea à son tour, blessant la bête au tronc. Valaar tira une première fois sans faire de dommages et se remit en visée. Les deux guerriers occupaient la bête au corps à corps quand un deuxième carreau d’arbalète vint s’enfoncer dans la blessure faite par Zlatan, tuant le monstre net. Valaar s’empressa, même s’il était seul dans la rue alors, de dire avec quelle facilité il avait pu terrasser la bête.
Les villageois acclamèrent les deux guerriers pendant que Valaar les rejoignait. Sur ces entrefaites apparut le Jarl du village, Segrik, un homme mûr portant deux haches au côté. C’était le Jarl de Kagësk. Il félicita lui aussi les trois aventuriers et les invita à le suivre afin de les récompenser. Devant la population, il déclama haut et fort que les héros du jour étaient déclarés citoyens d’honneur de la ville et pour le reste de leur vie invités à Kagësk en tant qu’hôtes de marque. Valaar ne manqua pas cette occasion pour se mettre en avant et profiter des acclamations pendant que Zlatan le regardait d’un air amusé et que Denys en profitait pour se mettre en retrait, car il ne goutait guère les bains de foule. Une fois dans la salle commune du Jarl, celui-ci les entreprit en privé. Il leur avoua sa surprise lorsqu’il sentit trois jeunes gens maîtrisant le pouvoir et arrivés en même temps dans son village. Zlatan, qui était habitué aux coutumes nordiques des bondis se plaignit de la sécheresse qui régnait dans la salle et on s’empressa de lui servir un litre d’hydromel qu’il s’empressa de vider d’un trait. Il déclina son identité afin que le Jarl sache qu’il parlait à un homme libre certes, mais surtout au fils du Jarl de Solinichy, ce qui ne pouvait aller sans conséquences politiques. Segrik leur fit alors part d’un désaccord qu’il y avait entre lui et un Jarl voisin à l’ouest, Berik Grivsson. Il leur demanda en quelque sorte de l’assassiner pour lui.
Zlatan, dont la demande du Jarl insultait l’honneur, s’indigna. Le Jarl radoucit alors ses paroles et demanda que les trois Norden le fassent disparaître par les moyens qu’ils jugeraient bon d’employer. Zlatan prit le temps de la réflexion et demanda en échange de ce service deux choses. Tout d’abord un bateau afin de rentrer chez lui lorsque ce serait fait, ainsi que la moitié des terres du Jarl voisin pour son clan lorsque conquête en serait faite car il savait bien qu’il y aurait la guerre si le Jarl disparaissait à la demande de Segrik. Ce dernier, qui semblait vouer une haine inexpugnable à son voisin, accepta sans réfléchir et jura. Denys prit alors la parole et demanda pour lui du bon acier à forger, chose rare dans la région. Enfin, Valaar demanda de l’équipement de qualité pour la poursuite de ses voyages. La chose entendue, les trois aventuriers ne se firent pas prier pour participer au banquet traditionnel servi en leur honneur.
avatar
Primo
Archange
Archange

Messages : 409
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum