Histo Gardiens Spectraux

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Jeu 19 Fév - 18:01

Extraits du Journal de Filendilë de la maison Calendel

Melagiondil 5 Gimandel 7053 (26 juin 1803 du Troisième Age) :
Presque un an que je travaille comme garde-du-corps et secrétaire particulière de Firildir le Bel de la Maison Athedorn. Je suis là pour apprendre à son contact, je m’occupe de petites choses et j’observe. Comment le décrire ? C’est un courtisan consommé, charmant, très beau, maniéré et toujours très bien habillé. Il a un style particulier mais beaucoup de goût. Il est ambigu cependant je suis certaine qu’il préfère les garçons. Firildir gère les relations diplomatiques de la famille Glorondir à Evyrion, en particulier à la cour des Brimantel (une des plus nobles, anciennes, et puissante famille d’Elvinör) qui se tient à Llaminorë (deuxième ville d’Evyriòn, le gateway de l’Empire). Mon patron est d’ailleurs apparenté aux Glorondir, une des plus puissantes maisons de Rovaniòn. Il ne s’occupe pas des finances et des intérêts commerciaux, plutôt de leurs soutiens politiques et des alliances matrimoniales.

Wendaendil 16 Amadrar 7054 (6 avril 1804 du Troisième Age) :
Je sais enfin ce qu’il est advenu de mon prédécesseur, qui était le bras droit de Firildir depuis des années et que je n’ai jamais rencontré. Il s’appelait Finedior nossë Aedel, et il se raconte que Firildir et lui étaient amants. En tout cas il est parti après avoir gratifié mon patron d’un méchant coup de dague, qui a failli lui coûter la vie. Il s’est enfui et on ne l’a pas retrouvé, personne n’a de nouvelles de lui. En tant que garde du corps, il faudra que j’évalue si c’est encore une menace aujourd’hui.

Aelinwedil 8 Amadrar 7057 (29 mars 1807 du Troisième Age) :
J’ai un mois pour trouver un navire et préparer un voyage en Rovanion afin de rencontrer les Glorondir. C’est la première fois que nous partons pour un périple de cette importance. Firildir me fait confiance.
Quand j’y pense, j’ai beaucoup appris en 5 ans. Je connais désormais les noms, armoiries et pédigrées de toutes les familles nobles d’Evyrion. Je commence également à bien connaître la cour de Llaminorë et ses courtisans, au moins de vue. Je n’ai été présenté qu’à quelques-uns, de petite noblesse, mais Firildir, s’il fréquente les grands, ne dédaigne jamais personne. A son contact j’ai appris l’importance d’un bon réseau d’information et l’utilité d’avoir les bonnes grâces des acénàn (serviteurs). Il m’a également enseigné qu’il ne faut rien négliger pour plaire et faire attention aux détails : la couleur et texture des habits, un pas de danse, un bon mot, etc.

Svilyandil 13 Cemanwar 7057 (3 mai 1807 du Troisième Age)
Nous avons embarqué aujourd’hui sur le brick du capitaine Sylmael. Il me fait l’effet d’un marin compétent, fort, vif et attentif à son environnement.
Direction Ost-Palil donc (la reine des fjords) afin de remonter jusqu’à Bangost (capitale de Rovanion) pour y rencontrer Nimtur Main de Velours de la maison Glorondir (appelé ainsi en raison d’une main sèche qu’il dissimule avec des gants de prix). Firildir doit discuter avec lui de la ligne politique à tenir en plusieurs affaires. Certaines doivent être importantes car il ne m’en a presque pas parlé et il n’aurait pas fait le voyage personnellement autrement. Reste à Llaminorë Elatil « Joyeux » de la maison Toranfel pour veiller au grain en notre absence.
Elatil « Joyeux » est un bon vivant, amateur de bouteille et de bonne chère et un marchand matois qui s’occupe des intérêts financiers des Glorondir dans la région. S’il n’est pas assez noble au goût de certains, il est néanmoins sympathique et compétent. Firildir l’adore en public et le méprise en privé. Je l’aime bien mais je m’en méfie un peu quand même.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Jeu 19 Fév - 18:01

Elthanùrdil 19 Cemanwar 7057 (9 mai 1807 du Troisième Age)
Les vents nous ont été contraires après avoir passé la péninsule d’Evyrion et le navire a été dévié de sa route, la misaine a été endommagée.

Etherniendil 22 Cemanwar 7057 (12 mai 1807 du Troisième Age)
Des pirates elfes noirs nous sont tombés dessus. Ils ont pris d’assaut le navire et nous ont capturés au cours d’un assaut sanglant. Le brick était équipé pour le transport de passagers et marchandises, pas pour la course, et le capitaine ne s’attendait pas à rencontrer des Elfes Noirs si près d’Elvinör.
Malgré notre courage, nous n’avons pas pu faire grand-chose. J’ai dû me rendre après en avoir blessé trois. Le capitaine a rapidement capitulé après avoir pris une blessure Légère, mais la lutte était par trop inégale.
Malheureusement les légendes concernant la cruauté des Elfes Noirs ne sont pas exagérées. Ils ont réduit tous les valides en esclavage et ont torturé à mort les autres. Tous les blessés ont connu une fin des plus horribles.

Wendaendil 26 Cemanwar 7057 (12 mai 1807 du Troisième Age)
Les femmes sont régulièrement violées par tout l’équipage et je crois que ne dois qu’à ma posture de combattante de ne pas avoir subi le même sort. J’ai en quelque sorte gagné le droit d’être traitée comme les autres guerriers, c’est-à-dire enchaînée au banc des galériens, à ramer toute la journée sous les coups de fouet du garde-chiourme. A l’heure où j’écris, mon dos douloureux porte encore les traces des morsures du nerf de bœuf.
Les pirates ont trouvé amusant de transformer le capitaine Sylmael en ramasse-crotte. Il porte au cou un collier de chien, relié à ses poignets par des chaînes qui l’empêchent de tendre les bras et l’obligent à marcher voûté. Il passe avec son seau entre les rangs pour nettoyer les déjections des galériens, car nos tortionnaires tiennent à ce que le bateau soit bien tenu.
Ce jour-là ils ont arraisonné un autre navire et j’ai de nouveaux compagnons d’infortune. Heureusement que nous venons d’arriver, car les rameurs les plus fatigués ont été brutalement remplacés. Les Elfes Noirs leur ont coupé les mains et les pieds avant de leur accrocher autour du cou comme une bouée et de les jeter à l’eau. Dieux merci je n’ai pas assisté à la scène mais le mage me l’a raconté plus tard.
Aegnor (je ne connaissais pas son nom à l’époque) a été particulièrement la cible des railleries de l’équipage pendant notre captivité, qui lui donnait du «grand sage » et du « puissant mage ». Il porte un gilet de maille à même la peau, ce qui doit constituer une souffrance supplémentaire, mais il est rarement battu et aux coups d’œil que lui jettent les pirates, j’en avais déduit qu’ils s’en méfiaient et le craignaient un peu (à juste titre !).
Méthyl a été enchaîné à mon banc ce soir-là, il est taciturne et serre les dents (nous n’avons de toute façon pas trop le droit de parler). Un mois plus tard son regard, loin d’être éteint comme celui des autres galériens, résignés à leur sort, brillait toujours d’une lueur de haine pure pour nos bourreaux. S’il paraissait docile et soumis devant eux, j’avais deviné qu’il n’attendait que l’occasion de leur sauter à la gorge.

Aerendil 4 Elastiar 7057 (24 mai 1807 du Troisième Age)
Ce jour-là Firildir est mort. Et moi qui suis encore en vie, je ne peux pas m’empêcher de me dire que c’est de ma faute. J’étais payée pour le protéger, j’aurais au moins dû mourir lors de l’assaut au lieu de me rendre comme les autres. Cela aurait été une fin plus douce que ce que nous subissons sur ce navire.
Les Elfes Noirs avaient bien compris que c’était quelqu’un d’important, ils l’ont fait parler avant de le laisser mourir, mais j’ignore ce qu’ils ont pu en tirer. Ils ont coupé les paupières du diplomate et l’ont placé devant un miroir, pour qu’il jouisse du spectacle. Après lui avoir coupé le nez, les lèvres et les oreilles, ils l’ont écorché lentement, jours après jours. Ils versaient régulièrement de l’eau de mer sur ses plaies sanglantes, ce qui les faisait toujours beaucoup rire. A la fin, son visage n’était qu’une bouillie sanglante et purulente. La vue de celui qu’on appelait jadis « le Bel » était difficilement soutenable et hante encore mes cauchemars. Il est mort d’épuisement à force de ne pouvoir dormir ou de gangrène, je ne sais pas trop, mais ses hurlements douloureux ont retenti pendant des jours et me réveillent encore certaines nuits.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Jeu 19 Fév - 18:02

Elthanùrdil 29 Elastiar 7057 (18 juin 1807 du Troisième Age)
Aujourd’hui je suis de corvée et c’est presque un soulagement car s’il faut trimer dur pour briquer le pont, au moins ne suis-je pas enchaîné au banc de nage. Seules mes mains et mes pieds sont entravés deux par deux.
Les Valanari semblent sourds aux prières muettes que nous leur adressons tous les jours. Depuis notre capture, d’autres navires ont été arraisonné et d’autres malheureux ont eu à partager notre sort. Cela fait plus d’un mois que nous sommes sur cette horrible galère noire à proue de dragon, et la plupart de mes compagnons au départ de Llaminorë ont péri. Outre ceux qui ont été tués dans l’abordage, certains ont été exécutés par les Elfes Noirs pour « faire de la place aux nouveaux », et les atrocités qu’ils ont subies me donnent encore des frissons. D’autres, car nous sommes mal nourris et nous dormons assis sur nos bancs, n’ont pas réussi à tenir le rythme. J’ai vu le fouet déchirer leurs chairs à mesure que leurs forces déclinaient, avant qu’on ne les jette finalement à la mer. Je sens que mes propres forces déclinent et que mes geôliers épient le moindre signe de faiblesse. Ils me traitent encore comme un homme mais je sens leurs sourires narquois peser sur moi et j’ai peur de ce qu’ils peuvent m’avoir réservé.
Soudain, les Elfes Noirs aboient des ordres avec leur horrible accent sifflant et rocailleux. Avant d’avoir compris ce qui se passe, je suis enfermé dans un réduit avec quatre autres prisonniers. Certains demandent ce qui se passe, d’autres leur intime de se taire par peur des sanctions. La cadence accélère. La galère file maintenant à bonne allure, nul doute qu’un combat se profile.
Aegnor lance une incantation et des flammes apparaissent. Celles-ci sont petites mais intenses : ses fers rougissent, blanchissent, et finissent par céder. Nous l’observons hypnotisés, retenant notre souffle, mais aucun Elfe Noir ne vient ouvrir notre cellule pour nous nous corriger, ils ont sans doute d’autres choses à faire. Le mage se débarrasse de sa cote de mailles et, libre de lancer des sorts plus puissants, fait apparaître un mur de pierre devant la porte, condamnant l’entrée et nous isolant définitivement. Du bout de ses doigts les flammes jaillissent tel un chalumeau, beaucoup plus efficaces que la première fois, et nous sommes rapidement libres de nos fers. Je suis avec Methyl, Sylmael et un marin du nom de Tarcòn. Aegnor invoque ensuite une pioche de fer, avec laquelle les hommes défoncent le plancher, frappant en même temps que les rames sur l’eau. Une fois qu’un trou suffisamment grand est aménagé dans le pont, nous nous glissons à l’étage inférieur. Le capitaine tient à emporter son seau à caca.
Nous nous faufilons entre les hamacs, deux ennemis blessés s’y reposent. Une boule de lave fait fondre la tête du premier, le deuxième est instantanément tabassé à mort, il prend notamment un seau à merde dans la gueule et Méthyl lui enfonce la cage thoracique d’un coup de genou. En fouillant les effets des marins nous récoltons assez de couteaux pour nous armer. Il me tarde de faire payer à ces salauds ce qu’ils ont fait à mon maître. Aegnor fait fondre le cadenas d’un local qui se trouve être l’armurerie. Nous nous équipons en hâte. Je retrouve ma rapière et ma dague main gauche. Le poids familier du fer dans mon poing affaibli appelle le sang des Fratricides.
Le navire est soudainement ébranlé. Quand je me relève, c’est pour constater qu’un énorme trait de baliste est fiché dans la coque et que le navire prend doucement l’eau. La marine d’Elvinör ! Un espoir fou s’empare de nous. Méthyl va jeter un coup d’œil à la chiourme pour jauger nos adversaires. Immédiatement après, un garde descend, aussitôt exécuté. Plus le temps de finasser, nous nous élançons à l’attaque. Le capitaine jette une dernière fois son seau d’aisance sur son adversaire avant de l’attaquer au cimeterre. Méthyl se bat aux saïs, il a tout d’un assassin professionnel. Aegnor exécute ses ennemis à coup de boules de lave d’une puissance stupéfiante, c’est comme si toute sa rage passait dans sa magie. Il lance une grenade sur le pont qui annihile une vingtaine d’Elfes Noirs. Malgré cela, de nouveaux adversaires dévalent les marches fumantes pour nous éliminer. La galère s’est immobilisée, les prisonniers nous encouragent bruyamment.
Mon premier adversaire paye pour les autres. Le combat n’est pas très long mais il est intense. Je le perce en plusieurs endroits et bientôt il rampe à terre en essayant de retenir son sang qui s’échappe à gros bouillons. Tu n’iras pas loin mon gaillard, Firildir n’a pas eu une mort aussi douce. Mais je n’ai pas le temps de l’achever qu’un autre se précipite sur moi. La victoire est en train de changer de camp. Déjà Tarcòn est tombé, Méthyl est gravement blessé et le mage ne peut plus incanter, trop pressé par ses deux adversaires. Un formidable coup de sabre m’arrache la mâchoire inférieure. C’est fini, je vais mourir. Les larmes aux yeux, le cœur serré, inondée de sang, l’angoisse de la mort m’étreint. Je me battrais cependant jusqu’au bout. Malgré ma résistance, je prends bientôt un nouveau coup de sabre et c’est la fin.
Et pourtant non. Une curieuse sensation. L’histoire vient d’être réécrite. Je n’ai jamais été blessée. Je sais que si pourtant mais le combat continue et je suis indemne. Il en est de même pour mes compagnons. Je les vois succomber et se relever dans la foulée. Il n’y a cependant rien d’anormal à cela. Ce n’est même pas de la magie. C’est le Destin.
Nos adversaires sont bien équipés, entraînés et ils ne sont pas affaiblis par un mois de mauvais traitements et de privations. Cependant nous en venons tout de même à bout. L’impact d’une nouvelle salve de baliste me jette à terre. Certains bancs de nage ont été touchés et les blessés gémissent misérablement au milieu des victimes. Au-dessus de nous, un combat furieux se livre, l’abordage a commencé. Nous nous empressons de libérer nos compagnons d’infortune.
La fin est rapide. Les pirates sont capturés ou exécutés, les prisonniers libérés, la galère sabordée. Nous nous entassons sur le grand voilier, qui fait voile sur Elvinör, laissant l’enfer sombrer derrière nous.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Ven 20 Fév - 16:25

Lynomiendil 30 Elastiar 7057 (19 juin 1807 du Troisième Age)
Le capitaine me reçoit dans sa cabine pour que je lui fasse le récit de notre évasion. Il semble connaître le Pouvoir que nous avons utilisé dans cette bataille. Il m’a promis de m’en dire plus à terre. Je lui fais part de mes soupçons : l’attaque dont nous avons été victime il y a une quarantaine de jour pourrait avoir été commanditée dans un but politique, afin d’éliminer Firildir. La présence d’une galère elfe noire si au sud me semble suspecte. A la réflexion notre capitaine s’est rendu bien vite et il n’a pas été trop malmené par les Elfes Noirs. Le mage est également suspect et je vois bien que l’équipage le surveille. Il n’a pas eu de mal à s’évader et il utilise une magie de lave, attribut de Voldomin.

Tyriondil 1 Gimandel 7057 (22 juin 1807 du Troisième Age)
Nous touchons enfin terre après une traversée courte mais éprouvante, sur un navire surpeuplé et par une mer grosse. Nous sommes à Ismeth, grosse ville marchande de Forodrion, 30 000 habitants. Le commandant Elardiel nossë Thanar nous confie, Aegnor, Sylmael, Méthyl et moi-même à un de ses amis, Numtul nossë Githorir, tenancier d’une auberge en banlieue de la ville. De ce que je peux deviner, c’est un recruteur de la Garde Spectrale qui peut nous apprendre à nous servir du Pouvoir.

Melagiondil 15 Gimandel 7057 (6 juillet 1807 du Troisième Age)
Nous sommes remis de nos blessures et de nos privations. Nous parlons régulièrement des exactions des Elfes Noirs à Numtul, cela nous aide à surmonter ces épreuves car il a une grande expérience de ce genre de choses. Il nous faut maintenant commencer à travailler pour le rembourser, il nous a entretenus pendant tout ce temps. Je me propose de faire la compta et l’accueil. Aegnor crée de la vaisselle en terre et fait des tours de magie de feu pour égayer les clients. Méthyl fait le service. Sylmael assure la sécurité. Notre première soirée est un fiasco. Méthyl pète un plomb et engueule les clients parce qu’ils ont bougé les couverts. Ce gars a un gros problème avec la symétrie. Il me bat d’ailleurs à froid à cause de mon œil blanc, ainsi qu’Aegnor à cause de sa main estropiée.
Il va falloir que nous trouvions d’autres emplois, nous ne sommes pas faits pour tenir une auberge.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Ven 20 Fév - 16:26

Olmùrdil 17 Kerildel 7057 (6 septembre 1807 du Troisième Age)
C’est chômé aujourd’hui et nous en profitons pour nous voir. Avec nos métiers respectifs c’est vrai que les occasions de sortir se font plus rares. J’ai été embauchée par une noble famille, les Linonwor, comme préceptrice. Aegnor travaille à l’école de magie. Méthyl et Sylmaël sont engagés comme gardes par la famille Arambel. Nous commençons à connaître Ismeth et nous avons pu rembourser Numtul.
En traversant le quartier populaire, nous buttons sur un cadavre mutilé. C’est une femme, sauvagement assassinée. Nous alertons la milice et sommes entendus par le capitaine Haldar, un homme suffisant et ambitieux. Apparemment ce n’est pas le premier crime de ce genre. De retour à l’auberge, Numtul nous conseille de prendre notre congé pour nous occuper de cette affaire. Il est temps de passer aux choses sérieuses. Nous décidons de former deux équipes afin de pouvoir agir en roulement.

Aelinwedil 18 Kerildel 7057 (7 septembre1807 du Troisième Age)
Les victimes sont toutes des femmes de basse extraction. Le temple d’Etherniel, qui prend soin des nécessiteux (les acénàn), offre une récompense pour la capture de l’assassin. Nous nous y rendons et demandons à voir la prêtresse Lothondië pour avoir des détails. Ils veulent une enquête discrète et que le coupable leur soit remis vivant. Au temple Sylmael aperçoit un homme en noir qui l’intrigue. Il l’aborde et lui demande son nom, c’est tout pour l’instant. Le soir, je vais enquêter avec Aegnor auprès des prostituées. Il semblerait que ces crimes ne soient pas mafieux. Nous avons deux genre de suspects : le déséquilibré ou le maléfique. Nous suspectons un boucher, mais il semble en fin de compte que ce soit une fausse piste.

Elthanùrdil 19 Kerildel 7057 (8 septembre1807 du Troisième Age)
C’est au tour de Méthyl et de Sylmael d’enquêter et de patrouiller. Le soir, un nouveau meurtre est commis, un marin est arrêté. Le capitaine a aperçu le même homme en noir rôder avec les badauds.

Lynomiendil 20 Kerildel 7057 (9 septembre1807 du Troisième Age)
Comment fait le tueur pour approcher ses victimes et les attaquer par surprise alors que tout le monde en ville est sur ses gardes ? Il ne garde pas de trophée et abandonne souvent l’arme, un simple couteau de cuisine. Quel est son but ? En a-t-il un ?
D’après mes informations, l’homme en noir serait Mangar nossë Toraen, un noble, si le nom qu’il a donné à Sylmael est bien exact. Aegnor se fait arrêter car il pose trop de question et semble trop bien renseigné. Il en veut aux deux autres, qui n’ont pas dit aux miliciens que le mage travaillait avec eux quand ils les ont vus hier soir.

Tyriondil 21 Kerildel 7057 (10 septembre1807 du Troisième Age)
Le marin a été relâché, c’était une fausse piste. Méthyl et Sylmael cherchent des indices sur les lieux des crimes. Je retourne voir les prostituées avec Aegnor. Un nouveau crime est commis à quelques pas de nous. Nous arrivons trop tard pour surprendre le tueur, une femme est déjà morte, mais une autre nous tombe dans les bras, pleine de sang et choquée. Elle ne se souvient pas de ce qu’il s’est passé, je la calme et la raccompagne chez elle. Nous rejoignons nos compagnons sur les lieux du crime, la milice est là et nous arrête. A trop fouiner dans le coin nous sommes devenus extrêmement suspects.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Ven 20 Fév - 16:27

Aerendil 24 Kerildel 7057 (13 septembre1807 du Troisième Age)
Après deux jours d’interrogatoire éprouvants dans les geôles de la milice nous avons été relâchés et nous avons grand besoin de repos.

Melagiondil 25 Kerildel 7057 (14 septembre1807 du Troisième Age)
Je me présente chez la femme que nous avons sauvé mais on me répond que madame n’est pas visible. C’est louche, et je remarque que je suis suivi. Je rentre donc à l’auberge, nous nous grimons pour semer nos suiveurs et aller discrètement enquêter autour de cette maison. J’apprends du voisinage que des travaux tout récents ont été effectués dans la maison, il s’agissait d’installer des jalousies. La femme serait-elle prisonnière ? Aegnor pense qu’elle est la coupable. Il n’y a que cette explication à la disparition de l’assassin et au fait qu’elle était couverte de sang. Pourtant elle n’avait pas l’air de jouer la comédie. Soit elle est folle, soit elle est manipulée. En tout cas nous devons tirer ça au clair. Nous nous invitons pour avoir une explication avec son mari Hannòn. En le pressant un peu il nous révèle que sa femme Irnissë est bien démente (« frappée de la malédiction de Barael »). C’est lui qui a offert une récompense au temple pour l’arrêter avant que la milice ne le fasse. Il l’a enfermé après la dernière attaque, ne sachant pas comment contrôler ses crises de démence homicide. Il tient également à éviter le scandale, il occupe un emploi assez important et ne veut pas risquer d’entacher sa réputation. Il nous demande de la surveiller et de l’amener demain à la prêtresse Lothondië du temple d’Etherniel pour tâcher de trouver un remède.

Wendaendil 26 Kerildel 7057 (14 septembre1807 du Troisième Age)
Nous amenons Irnissë à Lothondië. Dans un couloir nous frôlons la catastrophe quand elle s’empare soudain d’un des saïs de Méthyl (celui-ci est d’ailleurs choqué de ne plus avoir un armement symétrique) mais nous la maîtrisons rapidement. La prêtresse nous envoie chez le mage Tharcil, un puissant magicien psy en qui elle a confiance. Nous ramenons d’abord Irnissë chez elle et nous sommes attaqués en route par Mangar nossë Toraen accompagné de quatre ruffians qu’il a engagés pour enlever la femme. Le combat est vite plié à notre avantage. Tharcil nous propose un rituel pour une grosse somme qu’ Hannòn  accepte de payer et nous envoie chercher des plantes rares nécessaires à son enchantement.

Svilyandil 3 Minacorin 7057 (24 septembre 1807 du Troisième Age)
La sortie dans la nature s’est bien passée, il faut dire que nous l’avions bien préparée. Je me sens un peu inutile en dehors du milieu urbain mais Sylmael semble aussi à l’aise sur terre que sur mer. Nous avons trouvé facilement et sans péril, l’aller-retour nous a pris 5 jours. Le rituel a pu avoir lieu, Irnissë est guérie, l’affaire est résolue et classée. Hannòn nous verse la récompense promise par le temple.
Nous avons raté les fêtes de l’équinoxe d’automne dans l’affaire, quel dommage. Numtul nous suggère d’aller chasser de l’ingrédient magique pour nous entraîner et gagner de l’argent. Nous préparons donc une nouvelle expédition, plus longue et périlleuse cette fois, vers le mont Dol-Naren.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Ven 20 Fév - 18:19

Aelinwedil 8 Minacorin 7057 (28 septembre 1807 du Troisième Age)
Et c’est le départ. Je nous ai trouvé un bateau pour remonter le fleuve sur lequel je nous ai fait embaucher comme gardes. Aegnor a recopié une carte pour notre voyage et Sylmael a acheté une boussole.

Aelinwedil 18 Minacorin 7057 (8 octobre 1807 du Troisième Age)
Après une traversée sans encombre, nous attaquons la route, direction le Dol-Naren.

Wendaendil 26 Minacorin 7057 (16 octobre 1807 du Troisième Age)
Les cinq premiers jours de marche furent pénibles à cause du mauvais temps, mais nous étions encore dans des zones rurales civilisées. Depuis quatre jours le temps est meilleur mais nous sommes dans des zones bien plus sauvages. Dès demain nous quitterons les sentiers pour nous enfoncer dans les bois à la recherche de monstres à tuer. Je crains que mes compétences de duelliste ne soient pas très utiles ici.

Olmùrdil 27 Minacorin 7057 (17 octobre 1807 du Troisième Age)
Après une journée de trek, nous avons déniché un repaire idéal, à partir duquel nous avons décidé d’opérer.

Aelinwedil 28 Minacorin 7057 (18 octobre 1807 du Troisième Age)
Aujourd’hui nous sommes tombés sur deux ours cuirassés. Ces monstres sont plutôt durs à tuer, ils sont féroces et résistants. Mais enfin nous avons des ingrédients de qualité sublime, nous en tirerons un bon prix. Sylmael se débrouille très bien, s’il n’était capitaine il aurait pu devenir rôdeur. Méthyl est plutôt doué pour dépecer.

Elthanùrdil 29 Minacorin 7057 (19 octobre 1807 du Troisième Age)
Bredouilles.

Lynomiendil 30 Minacorin 7057 (20 octobre 1807 du Troisième Age)
Nous avons failli mourir cet après-midi. La journée avait pourtant bien commencé. Il faisait très beau, Méthyl avait tué un sanglier, c’était parfait car nous étions un peu courts niveau provisions. Mais dans l’après-midi, nous avons été attaqués par quatre aigles géants. Nous avons tous perdus 3 ou 4 PP sur ce combat. Passé le premier assaut nous avons pu contrattaquer et les aigles n’ont pas fait long feu, mais leur attaque surprise a fait très mal. Nous prenons unanimement la décision de rentrer.

Etherniendil 2 Olmathorin 7057 (22 octobre 1807 du Troisième Age)
Deuxième jour du retour, nous campons. Nous sommes dans des zones relativement sauvages et avons été attaqués par une vingtaine de guerriers hyanidaes. Le mage a réglé ça d’une seule grenade magique.

Changement d’écriture, notes rajoutées par le mage Aegnor
Nous avons été attaqués dans notre sommeil par deux smilodons. J’ai failli être tué, l’un d’eux m’a salement blessé avant de se faire couper en deux par Sylmael. Filendilë n’a pas eu cette chance, elle a été emportée par l’autre bête. Impossible de la suivre dans la nuit et peu probable qu’elle ait survécu. Paix à son âme.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Ven 20 Fév - 18:20

Lynomiendil 10 Olmathorin 7057 (30 octobre 1807 du Troisième Age)
Enfin arrivés au port, nous allons pouvoir reprendre le bateau. Le retour fut vraiment harassant. J’ai tué trois trolls et nous avons été oppressés par des vrombams. Ma blessure est en bonne voie de guérison mais elle reste profonde.

Lynomiendil 20 Olmathorin 7057 (9 novembre 1807 du Troisième Age)
Le voyage a été plus mouvementé qu’à l’aller, avec des hauts et des bas. Des vols, une amourette avec une jolie demoiselle, un insupportable raseur, un joueur compulsif particulièrement malchanceux, une avarie de bateau et le vol de ma bourse (heureusement je n’y avais mis que quelques pièces).

Svilyandil 23 Olmathorin 7057 (12 novembre 1807 du Troisième Age)
Nous avons vendu les ingrédients magiques (ours cuirassé et aigle géant) et nous en avons tiré un assez bon prix, 150 000 lunes que nous nous sommes partagés. Mais le soir, alors que nous fêtons ça, Numtul nous demande de lui donner l’argent pour la lutte contre les Elfes Noirs. Il nous laisse le temps d’y réfléchir.

Olmùrdil 27 Olmathorin 7057 (16 novembre 1807 du Troisième Age)
Moi et Methyl avions rendu l’argent mais Sylmael y mettait de la mauvaise volonté, et maintenant il est parti avec sa part. Nimtul nous annonce que nous allons le mois prochain dans un centre d’entrainement sur Aethion.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Dim 5 Avr - 13:01

Aelinwedil 28 Olmathorin 7057 (17 novembre 1807 du Troisième Age)
Aujourd’hui shopping, Nimutul nous a donné de l’argent, on refait notre équipement : j’achète des parchos, Méthyl un costume.

Lynomiendil 30 Olmathorin 7057 (16 novembre 1807 du Troisième Age)
Nous avons été attaqués par 6 adversaires, probablement des vétérans gardes-marins. Malgré mes sorts de grenade ils nous ont mis une sacrée dérouillée, nous n’avons été sauvés que par l’intervention de la milice. Nous avons rejoins l’auberge. Nous ne savons même pas qui sont ces types et pourquoi ils nous attaquent. Mais pas question de se mêler de cette affaire avec le peu de PP qu’il nous reste. Nous demandons à Nimtul de nous planquer dans le bateau afin d’échapper à nos ennemis. Nous sommes cachés dans des tonneaux de nombreuses heures avant d’être planqués à fond de cale.

Aerendil 4 Qimtin 7057 (23 novembre 1807 du Troisième Age)
Le navire part, nous pouvons enfin sortir. Ça commence bien, nous essuyons un grain. La saison n’est pas très bonne pour naviguer. Dans 8 jours nous devrions être à Töbascaras.

Melagiondil 5 Qimtin 7057 (24 novembre 1807 du Troisième Age)
La mer est agitée, une erreur de pilotage nous coûte le mât de misaine. Méthyl est malade comme un chien.

Aelinwedil 8 Qimtin 7057 (27 novembre 1807 du Troisième Age)
Grosse tempête depuis deux jours. Je ne peux rien avaler, j’ai tout vomi. J’espère qu’on ne va pas couler. Il y a une voie d’eau depuis hier, une partie des provisions a pris l’eau. Aujourd’hui le mât a été arraché.

Aelinwedil 12 Qimtin 7057 (1 décembre 1807 du Troisième Age)
Une très bonne pêche aujourd’hui, qui remonte le moral de l’équipage. Heureusement car nous n’avions presque plus de vivres. Après la tempête nous avons réussi à colmater les brèches et à écoper et nous avons monté le mât de rechange, mais d’après le capitaine, nous avons pas mal dévié de notre route.

Olmùrdil 17 Qimtin 7057 (6 décembre 1807 du Troisième Age)
La mer est calme, je crée un mât en terre pour augmenter la voilure. Nous n’avons presque plus de provisions et il reste encore 5 ou 6 jours de navigation. L’épidémie de gastro a fait des ravages dans l’équipage. Méthyl et moi avons aussi été malades.

Tyriondil 21 Qimtin 7057 (10 décembre 1807 du Troisième Age)
Nous arrivons enfin au port mais l’officier de quart décide de nous mettre en quarantaine. J’espère que nous pourrons arranger ça demain en achetant des vivres, je ne tiens pas à rester ici quinze jour de plus.

Melagiondil 25 Qimtin 7057 (14 décembre 1807 du Troisième Age)
Nous avons pu débarquer et j’ai acheté un flyer de téléportation. Nous allons nous rendre directement à notre destination, il n’est pas question de poursuivre notre voyage en bateau, de toute façon nous avons perdu trop de temps sur cette pénible traversée.

Lynomiendil 30 Qimtin 7057 (14 décembre 1807 du Troisième Age)
Nous sommes bien arrivés à Minas-Cirbàn. Mes calculs n’étaient pas trop faux, il ne nous a fallu que 5 jours pour rejoindre la cité, guidés par Lycos (mon invocation). Pour un bond de plus de 1000 km, c’est plutôt pas mal. Nous sommes à temps pour les fêtes du solstice d’hiver.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Lun 4 Mai - 0:58

Etherniendil 2 Silor 7057 (22 décembre 1807 du Troisième Age)
Nous sommes dans une caserne avec une centaine d’autres candidats pour l’entraînement des forces spéciales. Beaucoup d’appelés, peu d’élus. Méthyl et moi sommes dans l’équipe Aleth avec Hirindir, un mec vraiment chelou qui est persuadé qu’il y a des Elfes Noirs dans nos rangs, Fildacin, qui se mêle un peu trop des affaires des autres mais sinon ça va, et Lorardiel, qui a l’air vraiment balaise* mais qui se la raconte. Nous partons demain pour rejoindre un camp d’entraînement en montagne. Nous nous équipons, je laisse quelques affaires hors-phase.
* en fait non

Svilyandil 3 Silor 7057 (23 décembre 1807 du Troisième Age)
Nous nous équipons et nous partons pour notre camp d’entraînement. Fildacin a oublié de prendre des rations, nous partageons avec lui. Lorardiel casse sa tente en essayant de la monter. Je galère un peu avec la mienne mais ça va. Je fais mes tours de garde avec Méthyl bien sûr. Pendant la nuit les gardes d’une autre team se font tonter par des types surgis de nulle part avec des gourdins et des rondaches. Mon invoc de combat met des handicaps aux assaillants, qui fuient ; Méthyl soigne les gars.

Aerendil 4 Silor 7057 (24 décembre 1807 du Troisième Age)
Il neige, la marche forcée est pénible. Je crée une maisonnette en terre pour la nuit, assortie d’un bon feu ronflant. Il y a une nouvelle attaque dans la nuit, Métyl capture un assaillant. Ces attaques font parties du test.

Melagiondil 5 Silor 7057 (25 décembre 1807 du Troisième Age)

Il neige toujours. Aujourd’hui l’attaque a eu lieu pendant le repas. J’ai balancé une bonne boule de feu sur les agresseurs qui fuyaient mais ces gars ont une esquive de malade et se sont échappés. Le soir je monte le camp magiquement (maison de terre et feu durable).

Wendaendil 6 Silor 7057 (26 décembre 1807 du Troisième Age)
Le temps est toujours mauvais. J’ai raté mon mur, la nuit est plus spartiate. Encore une tentative d’attaque, vite déjouée. Les autres équipes, qui n’ont pas notre confort magique, ont l’air d’avoir beaucoup de mal.

Olmùrdil 7 Silor 7057 (27 décembre 1807 du Troisième Age)

Il neige encore. La marche est toujours aussi pénible. Pour une fois nous faisons halte dans un bourg afin de pouvoir faire nos célébrations religieuses (c’est la pleine lune). Je trouve une chambre chez l’habitant pour l’équipe. Ça va faire du bien de dormir dans une vraie maison.

Aelinwedil 8 Silor 7057 (28 décembre 1807 du Troisième Age)

Nous avons été attaqués pendant la nuit mais on a chopé les mecs à l’aise. On remarche malgré le mauvais temps. Notre tour de garde se déroule sans incident.

Elthanùrdil 9 Silor 7057 (29 décembre 1807 du Troisième Age)

Aujourd’hui c’est pire que tout, c’est une vraie tempête de neige. Fildacin est tombé malade. J’ai raté mon sort, on doit camper à la dure.

Lynomiendil 10 Silor 7057 (30 décembre 1807 du Troisième Age)
Il neige toujours. Fildacin grelotte de fièvre et Lorardiel s’est foulé la cheville. Nous avons du improviser un traineau, Lycos tracte les 2 boulets. A la nuit tombé nous arrivons enfin à un fort sur une île au milieu d’un lac. Nous allons pouvoir nous remettre de nos épreuves.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  MJ des MJ le Lun 4 Mai - 0:59

Svilyandil 13 Silor 7057 (2 janvier 1808 du Troisième Age)
Après 2 jours de repos nous sommes repartis pour un nouvel entraînement. Les équipes ont été remaniées, un cinquième des candidats a été recalé suite à la première épreuve, dont Fildacin. On a fait des groupes de 8 et on nous a mis avec des boulets. Après 30 bornes de trek durant lesquels il a fallut porter 3 gars à critique et leur équipement, l’instructeur nous apprend qu’il faut revenir au château avant la tombée de la nuit. Il faut retrouver le chemin en sens inverse, courir des dizaines de km, traverser le lac à la nage, escalader le rempart pour rentrer … Heureusement j’ai le sort Téléportation : je ramène tout le monde dans la cour du château, nous sommes les premiers arrivés. La dernière équipe est éliminée. Cette épreuve était vraiment dure. L’entraînement ne fait que commencer et tous les candidats sont bien plus expérimentés que nous, heureusement que je maîtrise la magie.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1772
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Beb's le Dim 31 Mai - 23:18

Changement d'écriture, note extraites du carnet de voyage de Methyl

Melagiondil 15 Silor 7057 (4 janvier 1808 du Troisième Age)
On commence les entrainements. Je voulais m'endurcir et encaisser mieux les coups. Mon entrainement : me faire bastonner au gourdin sans flancher. Je me suis encore fait remarquer en disant que je préférais me faire taper avec deux gourdins en même temps plutôt qu'un seul. Du coup j'en chie deux fois plus mais l'harmonie est respectée. Aegnor lui s'entraine à parer. Son entrainement : se faire bastonner en essayant de bloquer.
On nous annonce que durant les prochains jours des épreuves seront menés pour nous évaluer. Cette après-midi c'était épreuve de saut.

16 et 17 Silor 7057 (5 et 6 janvier 1808 du Troisième Age)
Nos mâtinés sont remplies par l'entraînement. Et l'après-midi nous sommes mis à l'épreuve : le 16 équilibre et le 17 l'escalade. Aegnor ne s'est pas illustré dans cette dernière épreuve. Nos camarades l'ont même raillé « Alors t'as pas d'invoc' pour l'escalade !? » ai-je entendu. Je les ai rappelé à l'ordre, une des mains d'Aegnor est amputée de quelque doigt rendant l'escalade difficile. Il est quand même rassurant de voir que malgrés sa puissance, mon ami reste un elfe comme moi avec ses forces et ses faiblesses.

18 et 19 Silor 7057 (7 et 8 janvier 1808 du Troisième Age)
Les épreuves de ces deux jours ne m'ont pas été favorable. Me faisant bastonné tout les matins, mes membres sont toujours douloureux, l'épreuve de souplesse du 18 a été un supplice.
L'épreuve du 19 Silor était un test psychologique. Sauf que moi j'ai rien vu venir. Le soi disant psy a détecté chez moi une obsession de la symétrie. J'ai juste rangé son bureau de façon plus harmonieuse et plus optimisée. Le jugement trop hâtif des gens parfois... A voir l'état de son bureau avant que j'intervienne, on peut facilement douter de son professionnalisme. Même pas un merci en plus.
Du côté d'Aegnor tout s'est bien passé.

20, 21 et 22 Silor 7057 (9, 10 et 11 janvier 1808 du Troisième Age)
Respectivement le jour des épreuves de course de vitesse, course de fond et sport collectif. Les deux premières épreuves se sont bien passées pour nous deux. Par contre le collectif n'est pas le fort d'Aegnor.

23, 24 et 25 Silor 7057 (12, 13 et 14 janvier 1808 du Troisième Age)
Les jours d'épreuve de force, d'équitation et de sagesse. Rien de particulier. Il sera tout de même noté que je ne suis pas aussi sage que je le pensais.

26 et 27 Silor7057 (15 et 16 janvier 1808 du Troisième Age)
Épreuves de nage et marathon. Aegnor et moi, on est pas doué pour le marathon.

Aelinwedil 28 Silor7057 (17 janvier 1808 du Troisième Age)
Jour de repos.

Elthanùrdil 29 Silor 7057 (18 janvier 1808 du Troisième Age)
Les entrainements et les épreuves reprennent de plus belle.  Cette après midi on test le portage. Comme d 'habitude porter de grosses charges me met à genou.

30 Silor et 1, 2,3 Urcanor. 7057 (19,20, 21, 22 janvier 1808 du Troisième Age)
Épreuves d'écriture (écriture, écriture déguisé, et décryptage) sont moyennement réussit par nous deux, je réussi moins bien l'épreuve d'écriture (parait-il que je fait trop de faute).  L'épreuve de stratégie a été un franc succès pour ma part. On nous a soumis un situation d'un champ de bataille et à nous de trouver le plan le plus efficace. J'ai sorti un plan aussi complexe que beau à regarder, j'en suis assez fier. Le jour d'après vient un deuxième entretien avec un psychologue. Celui là ne semble pas trouver de problème particulier avec la symétrie. Je le savais bien que je n'avais pas d'obsession particulière. Le lendemain on nous fait passé un test pour savoir si nous arrivons bien à détecter les fausses informations. Aegnor croyait tout avec une foi sans borne. Il s'est trouvé fort embarrassé lorsqu'on lui a révélé le but de l'épreuve.

4 et 5 Urcanor 7057 (23 et 24 janvier 1808 du Troisième Age)
Une épreuve de premier secours rondement mené, ce n'est qu'une formalité pour moi, puis jour de congé.

Du 6 au 10 Urcanor 7057 (25->29 janvier 1808 du Troisième Age)
Nous sommes tous réparti par équipe dans plusieurs bateau pour passer des épreuves maritimes. Nous naviguons 1 j avant de passer à la casserole. Aegnor et moi avons fait des performances contraires. Moi, plutôt doué en tant que matelot et gabier, mais mauvais timonier (on a frôlé la catastrophe). Et lui bon timonier, mauvais marin. Un duo plutôt complémentaire. Enfin je pense qu'on serait beaucoup plus complémentaire si il n'avait pas sa pauvre main estropié pour déséquilibrer notre cohérence.

Tyriondil 11 Urcanor 7057 (30 janvier 1808 du Troisième Age)
On nous soumet une épreuve de résistance mentale. J'étais complétement dans les choux : les supérieurs me donnaient des ordres et je les exécutaient sans sourciller. A la fin de l'épreuve on m'a dit que les ordres étaient complètement absurde et que le principe de cette épreuve était de s'en rendre compte et de ne pas tout exécuté bêtement. J'ai complétement raté.

Etherniendil 12 Urcanor 7057 (31 janvier 1808 du Troisième Age)
Jour chômé

Svilyandil 13 Urcanor 7057 (1 février 1808 du Troisième Age)
Épreuve de volonté. Après le fiasco de l'épreuve dernière je voulais me rattraper, j'ai donc bien tenu face à cette épreuve. Aegnor m'a dit qu'il avait craqué.

15 et 16 Urcanor 7057 (2 et 3 février 1808 du Troisième Age)

Épreuve de fouille et de recherche. Aucun de nous deux n'a réussi l'épreuve de fouille. Et l'épreuve de recherche n'a pas été brillante non plus. Les examinateurs avaient caché nos affaires. Nous devions les retrouver. On est revenu à la fin de la journée un peu honteux, Aegnor n'avait pas retrouvé la moitié de nos affaires.

16, 17 et 18 Urcanor 7057 (4,5 et 6 février 1808 du Troisième Age)
Épreuve d'érudition (lettre, religion, magie). Évidemment ce n'est absolument mon domaine malgré tout je m'en sors assez bien. Aegnor lui passe l'épreuve haut la main.

Elthanùrdil 19 Urcanor 7057 (7 février 1808 du Troisième Age)
Jour chômé

20, 21 et 22 Urcanor 7057 (8,9 et 10 février 1808 du Troisième Age)
Épreuve d'érudition (société, histoire/géographie, ethnologie/sociologie) j'ai fait pire que l'autre épreuve. Aegnor me surpasse de très loin.

23, 24 et 25 Urcanor 7057 (11,12 et 13 février 1808 du Troisième Age)
Épreuve d'érudition (mathématique, physique, ingénierie, alchimie) j'ai tiré mon épingle du lot cette fois-ci sauf en alchi. Mais j'ai jamais été en alchi avec ces formules sans queue ni tête. J'ai toujours penser que la science de l'alchimie créait des choses ordonnées et logique à partir du chaos. Cette pensée me fait frissonner. Pour ces épreuves Aegnor est toujours bien.

Wendaendil 26 Urcanor 7057 (14 février 1808 du Troisième Age)

Jour chomé

Olmùrdil 27 Urcanor 7057 (15 février 1808 du Troisième Age)

Nous repassons les épreuves que nous avons particulièrement raté. Une sorte de repêche. On m'impose de repasser l’épreuve de volonté et de résistance mentale. Puis je choisi de repasser l'épreuve de fouille et de portage. Aegnor repasse l'épreuve de volonté comme moi et l'épreuve de « détection de fausse information », il choisit de repasser l'épreuve d'escalade et de fouille. L'examen est concluant pour nous deux.

28, 29 et 30 Urcanor 7057 (16,17 et 18 février 1808 du Troisième Age)
Ce sont des jours de repêche pour les autres candidats. Nous mettons ce temps à profit pour nous entrainer toute la journée. A la fin de ces épreuves 7 personnes ont été éliminés de la formation.
avatar
Beb's
Acolyte
Acolyte

Messages : 27
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Beb's le Lun 1 Juin - 0:07

1 et 2 Walacor 7057 (19 et 20 février 1808 du Troisième Age)
Weekend

Svilyandil 3 Walacor 7057 (21 février 1808 du Troisième Age)

Jour chômé (pleine lune)

Aerendil 4 Walacor 7057 (22 février 1808 du Troisième Age)

Nos supérieurs nous font tous embarquer dans des bateaux tôt le matin et nous naviguons toute la journée. Finalement le soir nous sommes débarqués sur une île. Nous montons le camp et pendant le dîner les supérieurs nous informent de notre prochaine mission : survivre un mois sur l'île, peu importe la façon. Les habitants de l'île ont l'interdiction formelle de nous aider si nous demandons de l'aide

Melagiondil 5 Walacor 7057 (23 février 1808 du Troisième Age)
Le lendemain à l'aube, Aegnor et moi formons notre fameux duo et partons ensemble. Il neige. Aegnor invoque Lycos pour nous chercher un bon endroit où faire notre camp. Nous marchons toute la journée puisant dans nos rations de survie. Lycos trouve un bosquet. Nous installons le camp et Aegnor lance son sort de gardien. « Je l'ai lancé niveau 7 on est tranquille » me dit-il. Niveau 7 ? J'ai aucune idée de ce qu'il essaie de me dire. Il créé aussi une cheminé en terre dans lequel brule son feu magique.

Wendaendil 6 Walacor 7057 (24 février 1808 du Troisième Age)
Nous nous organisons. Je pars pécher dans mon coin pendant que Aegnor va repérer les environs. Malheureusement je me suis perdu en essayant de rentrer au campement. Quelques heures après la tombée de la nuit, Aegnor m'a retrouvé avec l'aide de Lycos. J'ai quand même pêché l'équivalent de 5 rations.

Olmùrdil 7 Walacor 7057 (25 février 1808 du Troisième Age)
Il fait mauvais temps. J'ai pris froid. Je suis pas bien. Impossible de bouger. Lycos va pêcher (il ramène 4 rations). Aegnor va explorer les environs. Il revient un peu perturbé un troll vient de l'attaquer. Aegnor l'a fondu très vite.

Aelinwedil 8 Walacor 7057 (26 février 1808 du Troisième Age)
Il fait encore mauvais. Je suis encore très malade. On s’inquiète pour les rations. Je n'ai pas d'arme adéquat pour chasser.

Elthanùrdil 9 Walacor 7057 (27 février 1808 du Troisième Age)

Il neige mais je me suis rétabli. J’émets l'idée de faire un muret d'à peu près d'un mètre autour du campement pour nous protéger. Aegnor approuve. On en a pour 4j de travail. On réfléchit à une méthode pour transporter la terre. Aegnor va créer des pelles en terre et nous allons transporter la terre soulevée avec nos hamacs. Lycos va chasser pendant ce temps et ramène un lapin.

Lynomiendil 10 Walacor 7057 (28 février 1808 du Troisième Age)
Sous la neige nous effectuons notre labeur. Ça occupe notre journée et ça occupe nos esprits aussi. Je demande à Aegnor de créer une petite lever de terre qui servira de « patron » à nos travaux. Bien sûr c'est moi qui ai dessiné le plan du muret. Pas question de laisser cette tâche à Aegnor qui a de la boue dans les yeux. Le travail nous fatigue plus que nous avions prévu et les travaux prennent du retard.


Dernière édition par Beb's le Jeu 11 Juin - 22:49, édité 1 fois
avatar
Beb's
Acolyte
Acolyte

Messages : 27
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Beb's le Jeu 11 Juin - 22:43

Tyriondil 11 Walacor 7057 (1 mars 1808 du Troisième Age)
Il fait beau. Pourtant aujourd'hui nous avons du mal à mobiliser la terre. C'est peut-être dû à notre menu composé de racines et d'insectes que nous ramène Lycos. On a quand même abattu la moitié de notre labeur. J'essaye de cuisiner tant bien que mal notre pitance. Aujourd'hui c'était plutôt mal que bien.


Etherniendil 12 Walacor 7057 (2 février 1808 du Troisième Age)
La neige a fondu. Nous avançons notre terrasse. Nous avons un stock de nourriture assez conséquent pour ne plus nous en soucier. C'est grâce à Lycos.


Svilyandil 13 Walacor 7057 (3 mars 1808 du Troisième Age)
On a bien travaillé aujourd'hui. Je pense qu'il nous reste à peu près 2m² de terre à pelleter pour compléter notre muret. Une fois que Lycos revient de sa recherche. Aegnor me dit que des intrus ont pénétré l'aire du sort de gardien. On se met en position d'attaque. Trois elfes sont à l’extérieur de notre muret et nous demandent à manger. Ils ont l'air vraiment faibles et affamés. Avec Aegnor nous les faisons rentrer et nous partageons nos rations. Aegnor fait même apparaître du vin de son hors phase. Ils nous donnent leurs noms : Fildil, Turacaën et Cernanden. On discute de l'épreuve. Ils n'ont pas trop eu de chance pour trouver de la nourriture. Ils vivaient jusqu'à présent sur leur rations restantes. Mais leurs stock est épuisé depuis quelques jours. Il paraitrait qu'un des participants s'est fait tuer par un troll. Les trois elfes nous demandent s'ils peuvent rester dans notre abri. Nous refusons. Ils nous supplient mais ça ne nous touche pas. Nous sommes en plein épreuve. Et maintenant que notre abri est presque complet, c'est trop facile d'arriver après la bataille. Aegnor leur donne quand même 1j de nourriture chacun et on leur permet de dormir dans notre camp ce soir.

Aerendil 14 Walacor 7057 (4 mars 1808 du Troisième Age)
Au lever il fait assez beau. Le matin Turacaën manque à l'appel. Cette ordure s'est fait la malle dans la nuit avec tout notre stock de nourriture. Aegnor est très remonté. Et se lance tête baissé aux trousses de Turacaën. Il invoque Lycos. On embarque Fildil et Cernanden. Je vois bien qu'ils sont embarrassés pour nous et ne savent plus où se mettre. Je piste notre voleur avec Lycos. Aegnor et les 2 autres cherchent de la nourriture. Aegnor est le seul a ramené notre nourriture. C'est la goutte qui fait déborder le vase. Aegnor les vire du groupe. Moi je me concentre sur la piste. Je suis obligé de ralentir la cadence de marche pour ne rater aucun indice du passage de Turacaën. A la fin du jour deux trolls nous surprennent. Ces bêtes immondes sont complètement difformes. Aucune harmonie dans leurs traits et leur physique. Je suis horrifié par ces créatures. Je reste paralysé par la peur. Un des trolls en profite et me blesse. Aegnor avait déjà vu ces monstres et est moins choqué par leur présence. Néanmoins un autre troll était camouflé et attaque Aegnor par surprise. Il est envoyé en l'air. Quand il se relève, Aegnor envoie 5 boules de lave et tue les 3 trolls. Remis de mes émotions c'est maintenant Aegnor qui me fait peur. Un des trolls se relève, ses blessures ce sont régénérées à part au niveau de son épaule : son bras a fondu. Je me lance et plante mes saïs dans son moignon. Le cœur palpitant du troll se trouve au bout de mes saïs quand je les ressort de la plaie. Aegnor me regarde d'un air mi-impressionné mi-dégouté. On cherche au crépuscule un endroit où camper. On fait des tours de garde. La nuit se passe bien. Pendant la nuit je suis obnubilé par le muret que nous avons laissé inachevé. Laisser comme ça une chose aussi disgracieuse me trouble profondément.

Melagiondil 15 Walacor 7057 (5 mars 1808 du Troisième Age)
Le temps est beau. Je piste la trace de Turacaën. On arrive à l'ancien campement du groupe de Turacaën. Les traces montrent qu'il essaye d'être discret. La piste s'enfonce vers le cœur de l'île vers le relief montagneux. Pendant le trajet Aegnor à l'air distrait par des voix dans sa tête. Le sort de gardien le prévient de la présence d'intrus dans notre camp. La nuit tombe. Nous campons. On fait des tours de garde. Il ne se passe rien pendant la nuit. J’espère que les intrus auront au moins compléter les trous que nous avons laissé dans le muret de notre campement

Wendaendil 16 Walacor 7057 (6 mars 1808 du Troisième Age)
Je reprends le pistage dans la montagne. Le pistage dans cet  environnement devient difficile. La piste s’arrête, je suppose que Turacaën est par là. Nous ouvrons l’œil. Aegnor voit une cavité pouvant servir d'abri. Je m'approche furtivement. Turacaën est bien ici avec notre stock de nourriture. J'attaque. Turacaën n'est pas pris par surprise. J'appelle Aegnor. Je bloque l'arme de Turacaën. Aegnor lance de boule de lave. Turacaën lâche son arme pour parer. J 'éloigne son arme et ré-attaque. Aegnor le harcèle de boule de lave. Turacaën essaie de récupérer son arme. Je bloque le passage. Aegnor arrive à détruire son bouclier. J'ai du mal à toucher Turacaën. Aegnor lui colle 2 blessures. J'arrive à le mettre K.O. Nous récupérons nos rations (il reste 15j de rations). J'attache Turacaën (mais pas bien). On profité de la cavité rocheuse pour passer la nuit. Nous instaurons des tours de garde. Profitant d'une baisse de vigilance d'Aegnor, Turacaën se détache et arrive à récupérer ses affaires et son arme. Aegnor finit par le voir. Turacaën le charge. Aegnor lui lance des boules de lave. C'est à ce moment là que je me réveille. Je vois Turacaën s'enfuir. Aegnor veut le rattraper. Je le raisonne : avec toutes les blessures qu'il a reçu, je doute qu'il puisse aller loin et nous avons récupérer nos rations, il n'y a aucun intérêt à le poursuivre. Je finis le tour de garde. Un troll passe dans la nuit mais ne nous repère pas. J'ai hâte de rentrer pour enfin finir le muret que nous avions commencé

Olmùrdil 17 Walacor 7057 (7 mars 1808 du Troisième Age)
Il fait très mauvais temps. Nous rentrons au campement. Lycos nous guide. Sur le chemin du retour il ne nous arrive rien de fâcheux. Aux abords du camp nous nous faisons discret. Huit elfes (quatre tireurs et quatre corps à corps)  nous encerclent. Ils ont pris possession du camp pendant notre absence. Évidemment ils nous laissent aucun espoir de récupérer notre camp. Ils nous proposent un marché : ils nous laissent repartir et nous redonnent nos affaires moyennant notre nourriture. Aegnor voit rouge. J'essaie de le raisonner. La perspective d'attaquer 8 de nos camarades à 2 ne m'enchante guère. Et puis je vois mon muret laissé tel quel, inachevé, inharmonieux, disgracieux. Mon sang ne fait qu'un tour. Ils s'installent dans notre camp, rançonnent nos affaires, nous menacent et ils finissent même pas le muret. C'en est trop. Aegnor lancent des boules de lave sur nos opposants. Trois sont blessés. Les autres nous attaquent mais j'arrive à les tenir à distance et à défendre Aegnor.  Aucune flèches ne nous atteint. Aegnor relance des boules de lave sur les blessés. Il infligent 3 blessures mortelles sur nos adversaires. Ils nous ré-attaquent. Je défends. Aegnor lancent son sort sur les archers. Un archer meurt. Ils s'enfuient. Nous reprenons notre camp. Aegnor fait de cheminée et un feu. Il lance son sort de gardien. La nuit tombe, nous ne pouvons terminer mon muret. Quel dommage!

Aelinwedil 18 Walacor 7057 (8 mars 1808 du Troisième Age)
Il fait pluvieux. Il faut finir le muret, je ne dormirais pas une nuit de plus dans un campement ceint par un muret incomplet. Aegnor rechigne à la tâche mais on se met tout de même au travail. Et enfin mon muret est terminé. Un chef d’œuvre d'unité et de solidité. Enfin en sécurité.

Elthanùrdil 19 Walacor 7057 (9 mars 1808 du Troisième Age)
Il fait très beau, nous prenons du repos.

Lynomiendil 20 Walacor 7057 (10 mars 1808 du Troisième Age)
Nous réfléchissons à un moyen pour moi de chasser de la viande, mais nous n'avons pas les armes nécessaires. Du coup on envoie Lycos à la tâche .

21, 22, 23 et 24 Walacor 7057 (11,12,13 et 14 mars 1808 du Troisième Age)
Mauvais temps pendant 4 jours. De la gadoue se forme. Lycos nous ramène à manger. Je cuisine plus ou moins bien. Rien à signaler.

Melagiondil 25 Walacor 7057 (15 mars 1808 du Troisième Age)
Il fait assez beau. Dans la journée un sanglier géant s'invite dans notre campement surement attiré par notre réserve de nourriture (racine, gland...). Chance ! Le sanglier charge détruit nos tente. Aegnor lance de boule de lave qui met feu à ce qu'il reste des tentes. Le sanglier en colère piétine les lambeaux de toiles et continue de nous charger. Nous venons à bout du sanglier. Je le dépèce à l'écart du campement. Lycos a tracté la dépouille un peu plus loin. Aegnor décide d'envoyer Lycos à la recherche des elfes squatteurs de camp pour les inviter à partager le sanglier et les héberger jusqu'à la fin de l'épreuve. Avec le sanglier nos réserves sont larges. Pour remplacer nos tentes, Aegnor crée des murs en terre.

Wendaendil 26 Walacor 7057 (16 mars 1808 du Troisième Age)
Le temps est mauvais. Les elfes que nous avons combattus reviennent nous partageons la nourriture ils nous prêtent une tente. Nous faisons la paix. Je supervise l’aménagement du camp.

Lynomiendil 30 Walacor 7057 (20 mars 1808 du Troisième Age)
Un Examinateur arrive à notre camp le matin. L'épreuve est terminée. Nous revenons au village. Aegnor et moi sommes félicités. Nous nous sommes bien débrouillés pour la nourriture, nous avons construits un bon refuge et nous avons même été charitable à la fin de l’épreuve avec nos adversaires. En réalité nous étions toujours observés. Il n'y a peu de mort. Les examinateurs intervenaient avant qu'il ne soient trop tard. Nous faisons partis de ceux qui s'en sont le mieux sortis. D'autres gars s'en sont aussi bien tiré en réussissant malgré l'interdiction de convaincre les villageois de les aider. Les examinateurs ont laissé faire. Il y a en tout 12 éliminés.

Nous passons la fête de la nouvelle année au village.
avatar
Beb's
Acolyte
Acolyte

Messages : 27
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Beb's le Sam 4 Juil - 13:36

Les mois Amadrar et Cemandwar 7058 (22 mars –20 mai 1808 du Troisième Age)
Entrainement + test psycho

Annonce d'un tournoi inter-candidat.

1 et 2 Elastiar 7058 (21 et 22 mai 1808 du Troisième Age)
Tournoi : Formation de pools de 5 personnes. Aegnor et moi tombons dans 2 pools différentes. Je perds quelque matchs au début de pools. Aegnor abandonne un ou 2 matchs. Nous tombons contre divers combattants. Je me rends compte que les matchs se règlent souvent en un échange surtout grâce aux pouvoirs. Nous grimpons les marches jusqu'en finale. Nous nous affrontons.
J'attaque rapidement et blesse Aegnor. J'enchaine un autre coup mais je rate. Aegnor me lance des boules de lave. Je suis trop blessé, je décide d’arrêter. Les médecins me soignent. Nous faisons partis des 30 combattants sélectionnés pour la prochaine étape

3-30 Elastiar 7058 (23 mai –19 juin 1808 du Troisième Age)
Entrainement

Solstice d’été, 1 et 2 Gimandel 7058 (21, 22 et 23 juin 1808 du Troisième Age)
Avec 3 autres camardes on est amenés dans de ville voisine.
Les 3 autres gars sont :
Lalendion: un elfe plutôt rigide se battant à l’arbalète
Fildarion assez réservé. Lanceur de couteau
Siracar grand blagueur devant les dieux. Se bat à l'épée et au bouclier.

Nous sommes en mission pour intercepter un magicien noir en contact avec les elfes noirs, trempant dans de histoire de trafic d’ingrédient interdit. Nous avons l'adresse d'un contact dans le quartier des intouchables. On nous donne 15000 Po. On ne doit pas faire de vague. On récolte des infos et on réfère à nos supérieurs notre avancement dans l’enquête.
Aegnor fais sa princesse et exige de dormir dans de bonne auberge. Après avoir trouver notre point de ralliement. Aegnor et Siracar se renseigne sur le milieu underground de la ville. Moi et les autres faisons la tournée des tavernes payant des coups à tour de bras pour tirer les vers du nez aux locaux. Mais nous faisons choux blanc
Aegnor et Siracar rentrent avec plusieurs noms dont un Turancar organisateur d'orgie. Ils décident de s'incruster dans une soirée. Le lendemain Aegnor me dit que ce Turancar les a à la bonne et peut lui arranger de rencontre avec un boss de la pègre

Aerendil 4 Gimandel 7058 (24 juin 1808 du Troisième Age)
Me sentant inutile dans cette recherche d'info je me trouve un emploi d'infirmier. Aegnor et Sirancar partent en soirée. Ils arrivent à avoir l'entrevue avec le l'homme dont lui a parlé Turancar.. Ils parlent de magie noire. Le boss sait comment se faire livrer en parchemin/ ingrédients. Aegnor commande un parchemin de boule d’énergie obscure. En entendant ça Lalendion n'est pas jouasse et nous fais de scene de moral. On lui laisse écrire un rapport qu'il rapportera aux supérieurs. Pour faciliter le contact Aegnor a donné l'adresse de notre auberge à la pègre. Quel erreur de débutant! Je passe un savon à Aegnor. Nous voilà obligés de changer d'auberge moi Lalendion et Fildarion pour ne pas éveiller les soupçons de la pègre.

Melagiondil 5 Gimandel 7058 (25 juin 1808 du Troisième Age)
Nous changeons d'auberge Aegnor lance un sort de téléportation avec ancrage dans notre chambre pour se partager les infos. S'ensuivent 5 j d'attente pour la livraison du parchemin. Aegnor et Siracar enchaine les soirées drogues et prostitués dilapidant l'argent de poche.

Lynomiendil 10 Gimandel 7058 (1 juillet 1808 du Troisième Age)
Aegnor récupère le parchemin et demande un moyen de recontacter la pègre. Il existe de boite au lettre près d'une statue pour les contacter il suffit de laisser un mot. Le jour même Aegnor laisse un mot disant qu'il a besoin d’ingrédient et qu'il aimerais rencontrer le magicien. La pègre peut arranger un rendez vous. Il faudra patienter quelques jours.

Svilyandil 13 Gimandel 7058 (4 juillet 1808 du Troisième Age)
Aegnor rencontre le magicien noir qui se fait nommer Darkhom. Aegnor se propose en tant qu'apprenti. Darkhom paraît intéressé mais il se donne le temps d'y réfléchir. Lalendion va faire son rapport aux supérieurs.

Aerendil 14 Gimandel 7058 (5 juillet 1808 du Troisième Age)

Les supérieurs nous font part de leurs ordres : Capturer le magicien et la bande de la pègre.
On réfléchit à un plan. Pour capturer la bande de criminel, Aegnor prend contact avec eux. Il crée un sort de téléportation avec une ancre qu'il garde sur lui. Aegnor s'entretient avec la pègre. Je lie le parchemin. Zwing ! Bim! Maintenant attendons de voir la réponse du magicien avant d'élaborer nos plans pour le capturer.

Wendaendil 16 Gimandel 7058 (7 juillet 1808 du Troisième Age)
Aegnor reçoit la lettre du magicien: rendez vous dans 2 jours pour un cours de magie noir. Aegnor s'affaire à créer des parchemins de teleportation. Pendant que nous négocions auprès des supérieurs une vieille armure pour handicapé Darkhom une fois capturé. On attend que Aegnor ait pris au moins un cours pour mettre en confiance le mage noir et pour repérer les champs d'ouverture. Lalendion est vraiment pas jouasse sur la magie noir mais on le convainc que c'est nécessaire au plan. Aegnor le rassure en lui disant qu'il saura s’arrêter avant de se compromettre.

Aelinwedil 18 Gimandel 7058 (9 juillet 1808 du Troisième Age)
Cours de magie noir. Aegnor nous fait la description des lieux. Il s'agit d'une grande demeure avec deux corps de logis et une tour. La tour étant le lieux où se passe les cours. Le mage noir a piégé la porte de la tour possède un passe pour déverrouiller les pièges magique. Aegnor a tellement été bon à son cours que le magicien lui donne rendez vous rapidement . Il le raccompagne à la sortie principale. Aegnor note bien son adresse.


Elthanùrdil 19 Gimandel 7058 (10 juillet 1808 du Troisième Age)
Le plan: Aegnor prend son cours. Pendant ce temps on rentre discrètement dans la maison. Neutralisation de toute résistance possible. Nous nous planquerons et attendrons la sortie de Aegnor et de Darkhom de la tour. Bim! Capture de mage, ligotage avec armure et menottes enchantés de magie négationniste.
Aegnor crée les menottes magiques qui réduit la magie. Ça prend du temps.

Etherniendil 22 Gimandel 7058 (13 juillet 1808 du Troisième Age)
Le jour de la prochaine masterclass de magie noir. Aegnor part tout seul. Moi et les autres partons une heure plus tard. Siracar va faire diversion dans la rue. Nous frappons à la porte. Un majordome apparait par le judas de la porte d'entrée. Lalendion l’assomme d'un carreau contondant. Je crochète la porte pendant que les gars me cache de leur cape. On rentre. Personne ne nous a repéré. On est dans la cour de la maison. Lalendion va sécuriser l'écurie. Fildarion et moi on va sécuriser la maison. On surprend un cuisinier. Je l’assomme. On vois un jardinier travaillé dehors. Je sprinte et l’assomme. On visite le cellier, personne. On enferme les pauvres domestique dans le cellier, Fildarion trouve la clé. On visite l'étage, personne dans le couloir. On visite chaque chambre. J'ouvre une porte, dès l'instant où j 'appuie sur la poignée une boule de lave apparaît et se dirige vers moi. J'esquive de justesse grâce au pouvoir. Je me ressaisit vite. Comme je côtoie un mage depuis un moment je me doute que le mage noir doit être au courant du déclenchement du piège. Donc j'entraine Fildarion avec moi pour que se poste vers la tour, m'attendant à voir débarquer le mage à tout moment. On entend des cris vers l'écurie.
Du côté de Lalendion voilà ce qui s'est passé:  Il s'est posté à l'écurie, a ligoté le portier. Siracar est arrivé plus tard (on avait laissé la porte entre-ouverte). Siracar s'occupe de sécuriser l'autre aile de la maison. Il monte un étage, visite les chambres et se fait repérer par des domestiques: une femme et deux hommes. Il essaie de les mettre K.O mais galère, puis les intimide mais ça marche pas bien. Lalendion décide d'intervenir en entendant les cris des domestiques et de Lalendion.
En se plaquant contre la tour, moi et Fildarion voyons le portier se diriger vers la porte donnant sur la rue (il aura pu se libérer et profiter de l'absence de Lalendion pour s'enfuir). Fildarion envoie un couteau obligeant le portier à s’arrêter. Je bondis et met le portier K.O. J'entends le raffut provoqué par Lalendion et Siracar essayant tant bien que mal d’assommer les domestique. Puis j’aperçois le mage noir sortir de la chambre piégé. Je crie "en position". Fait un signe à Fildarion et je me place avec lui de part et d'autre de la porte du logement. Le mage noir ne se doute de rien. Il sort. On lui tombe dessus. Aegnor qui le suivait le pousse vers la cour. Battue.
On met l'armure et les menottes au mage. On enferme les domestique au cellier avec de la nourriture. On se téléporte dans ma chambre d'auberge. Lalendion va chercher les supérieurs. Il  revient une heure après: on doit se débrouiller. On va se déplacer pendant la nuit. Aegnor et Siracar rentre dans leur auberge pour contacte la pègre. Quand tout le monde semble coucher dans la nuit Lalendion, Fildarion et moi sortons le corps de la chambre. Je crochète la serrure de l'auberge pour sortir. Je galère. J'insiste. Quelqu'un se réveille. C'est la femme de l'aubergiste. On se cache vite. La femme ne nous repère pas et remonte se coucher. Je continue de crocheter. La serrure cède. On sort dans la rue. Je porte le corps avec Fildarion. Lalendion ouvre la marche. Il revient vers nous. "Attention une patrouille". On se cache comme on peut. On est repéré. complétement démuni je n'arrive à rien improviser. Lalendion balance toute la vérité. La milice nous croit et nous accompagne à la caserne. Les supérieurs nous couvrent. Et nous rentrons.

Svilyandil 23 Gimandel 7058 (14 juillet 1808 du Troisième Age)
La pègre donne rendez-vous à Aegnor et à Siracar à 20h. Quelques minutes après l'heure de rendez vous, je lis le parchemin de téléportation. On apparait à leur base. Pas le temps de niaiser j'attaque. A chaque attaque j'arrive à empêcher un des criminels d'attaquer. Siracar et son adversaire n'arrive pas à faire mouche ni contre l'un, ni contre l'autre. Fildarion envoie des couteaux dans le vent. Par contre Lalendion, après avoir shooté son carreau se bat comme un damné avec son couteau. C'en est limite effrayant. Aegnor envoie des boule de lave qui font très mal. Une fois que tous nos opposants sont bien blessés je fait un gros en touchant les 5. J'en mets deux K.O puis Fildarion en assomme. Puis rapidement on arrive à les mettre tous K.O. On est obligé de retenir Lalendion le déchaîné pour pas qu'il tue son adversaire. On ligote les gars. On fouille la cache on trouve 4500P.O sur le mecs puis 12kP.O dans la baraque et de l'équipement militaire, bizarre. Je prends pour moi un kit de crochetage de très bonne qualité. On envoie Lalendion aller dans la rue de la caserne avec l'ancre de téléportation. Ça lui permettra de se calmer un peu. Puis on se téléporte tous avec les prisonniers. On fait notre rapport auxx supérieurs. Ils paraissent impressionnés. Un seul point noir: on s'est fait repéré par la milice. Nos référents vont libérer les domestiques du mage noir enfermés.


Dernière édition par Beb's le Ven 7 Aoû - 18:47, édité 1 fois (Raison : Ajout image)
avatar
Beb's
Acolyte
Acolyte

Messages : 27
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Beb's le Sam 4 Juil - 14:45

Du 24 Gimandel  au 30 Gimandel 7058 (15 - 21 juillet 1808 du Troisieme Age)
6j d'entrainement passent. Une nouvelle mission est annoncée. Départ le lendemain du 30 Gimandel

Tyriondil 1 Iridiel 7058 (22 juillet1808 du Troisieme Age)
On fait nos bagages et on est téléporté dans une ville voisine: Athambë. On est hébergé par un commerçant à l’extérieur de la ville. Un contact des gardiens spectraux. Notre mission: retrouver un artefact, un sceptre de lumière appartenant à Irildor nossë Engalien.
On se renseigne sur la ville et le mage auprès du marchand.
Irildor est un grand mage très puissant, connu localement.  Mort il ya des centaines d'année. Il aurait crèe un sceptre de magie blanche.
Athambë est une grande ville de 20000 habitants.
Sans trop trainer Aegnor va à la bibliothèque pour glaner plus d'information. Une biographie de c mage à été écrite mais le bibliothécaire se répand en excuse: le livre a été volé. Moi et les autres éclusons les tavernes dans l’espoir d'avoir des compléments d'information. Chou blanc donc. Aegnor cherche une école de magie mais il n'en n'existe pas dans cette ville.

Etherniendil 2 Iridiel 7058 (23juillet 1808 du Troisieme Age)
Aegnor et Siracar vont au registre de la ville pour trouver un expert en Irildor. Ils vont le voir dans la foulée. Il leur parle d'Irildor sa vie, son œuvre, son combat. Il leur parle de son tombeau: une grotte située à une centaine de kilomètre rempli de magie. Personne n'a réussi à en sortir vivant. On décide d'y aller, évidemment. Surtout qu'on a des menottes anti-magie.

Svilyandil 3 Iridiel 7058 (24 juillet 1808 du Troisieme Age)

Marche avec Lycos. On campe. Tour de garde.

Aerendil 4 Iridiel 7058 (25 juillet 1808 du Troisième Age)
Marche avec Lycos. Camp. TdG

Melagiondil 5 Iridiel 7058 (26 juillet 1808 du Troisieme Age)

On entre dans une région sauvage. Marche avec Lycos. On se prend des ronces. Je me fais piquer par les ronces que d'un seul côté. Donc je marche en tournant sur moi même pour me faire piquer de façon égale. Les autres se moquent de moi. Surtout Siracar. Camp. TdG.

Wendaendil 6 Iridiel 7058 (27 juillet 1808 du Troisieme Age)
On marche. On trouve la grotte. Aegnor me donne les menottes. Je râle je venais juste de bien ranger mon sac, obligé de recommencer. On sort les torches. On explore la grotte. On s'encorde. Aegnor manipule la roche pour nous créer des passages faciles. Fildarion a quand même du mal. On marque le chemin avec de l'encre d'Aegnor.
Nous arrivons dans une cavités de grande dimension. Une invocation en pierre apparait. L'invocation est très imposante, elle manie une masue-pique possède une armure lourde et un grand bouclier. Les menottes anti magie ne marchent. Aegnor nous dit qu'il peut y avoir un sort de zone para-anti-magie (les magiciens et leurs noms à rallonge...). Devant cette créature difforme je perds mes moyens. Lalendion cède à la panique aussi. Tout le monde est effrayé. La créature charge Siracar. Aegnor lance des boules de lave. La créature en prend 3 de plein fouet. J'attaque en suivant. La créature se désintègre.
Nous continuons notre progression, bientôt nous sommes bloqués par une rivière souterraine. Nous décidons de la traverser à la nage, éclairés par des bouts de trucs enflammés par Aegnor et flottant à la surface. Pendant la traversée un siphon nous happe. Après être malmené par le courant, j'arrive à atteindre la surface de l'eau. Je vois la tête de Aegnor sortir de l'eau, puis celle de Fildarion. Aegnor fait de la lumière et je plonge aider Lalendion qui panique sous l'eau. Lalendion à la surface, je retourne aider Siracar. Siracar s'est coincé à un rocher, je l'aide à se dégager et regagner la surface. Nous sommes portés par le courant. Puis nous arrivons sur une rive. Derrière nous un bruit se fait entendre. Une créature bleu nous fait face. Elle invoque un mur d'eau. Je crie à Aegnor d'utiliser son sort tunnel pour faire un trou à la paroi de la grotte afin de contourner le mur. Nous passons le mur.  Nous attaquons mais aucune de nos attaque passent. Puis Aegnor lance ses boules de lave et la créature est défaite.
On poursuit l'exploration de la grotte par un boyau. Un grand bruit se fait entendre une boule de roche apparaît derriere nous. Aegnor manipule la roche et nous nous précipitons dans ce creux pour laisser passer la boule.Nous arrivons dans une salle. Cinq invocations nous attendent. Elles sont équipés de sabre targe et d'armure en métal. Aegnor lance un handicape de masse. Nous combattons les invocations. Le combat est vite plié avec des boules de lave.
Nous entrons dans une autre salle. Plus nous avançons plus la température fraîchit. Le sol est recouvert de glace. Quelque chose bouge dans le fond. Un mur de glace se crée. Aegnor crée un passage dans la paroi de la grotte. On fonce dans le trou mais difficilement. Moi et Fildarion glissons sur le sol. Une sort de grenade passe à travers le passage sur Siracar, Aegnor et Lalendion qui esquivent. J'arrive à rattraper les autres, Fildarion se vautre sur le sol. Je vois deux créatures de glace Siracar et Lalendion se précipite sur les invocations, mais elles se clonent. On se bat contre les invocations et les clones. Aegnor éliminent les clones et une invocation. On se met tous contre celle qui reste et la créature est désintégré.
On arrive sur un corniche avec devant nous un fossé. Au dessus des diablotins volent. Lalendion en attaque puis Aegnor envoie un grenade. Deux diablotins survivent à cette attaque. Aegnor crée un pont. Nous continuons dans un boyau qui mènent à une grande salle. Des diablotins nous ont suivit. Grenade. Plus de diablotins. Cette salle n'a pas d'issue. J'examine la salle. Je trouve l'encadrement d'une porte sans poignée. Aegnor tente de détecter une éventuelle magie, mais ne ressent rien. Aegnor crée un bélier et nous enfonçons la porte. C'est un pivot. Le bélier disparaît soudainement et un pan du pivot écrase Fildarion. Aegnor crée un bélier portable et disparaît dans l'ouverture. J'essaie mais m'écrase contre la porte. Fildarion fonce dans la porte et passe. Je réessaie, j’entrouvre la porte et voit Aegnor et Fildarion et prise avec une créature de feu. J'en informe les autres. Nous nous dépêchons d'enfoncer la porte et quand nous parvenons à passer, Aegnor détruit la créature.
Nous entrons dans une pièce carré avec 4 piliers au centre et un gisant. Aegnor détecte de la magie blanche. Nous ouvrons et prenons le sceptre. On rentre dans un passage au fond de la pièce. On emprunte un long escalier menant vers le haut. Il débouche sur un corniche étroite. On escalade Aegnor crée de l'équipement d'escalade. Et taille un passage dans la roche. Malgré ça Fildarion glisse. Siracar le retient. On arrive à l'entrée de la grotte. Des elfes surgissent et nous rackettent le sceptre. Aegnor lance des boule de lave pendant que je le défend contre deux adversaires. Mes coéquipiers affronte aussi leurs adversaires. Aegnor et blessent quatre. Les Ennemis battent en retraite à cause de la puissance d'Aegnor. Il est tard, nous nous téléportons près de chez notre contact. Nous campons.


Dernière édition par Beb's le Jeu 21 Jan - 22:54, édité 3 fois (Raison : date)
avatar
Beb's
Acolyte
Acolyte

Messages : 27
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Beb's le Jeu 21 Jan - 23:00

3 j passent pendant lesquels on s’entraîne chez le marchand

Tyriondil 11 Iridiel 7058 (1 Août 1808 du Troisième Age)
Un magicien instructeur se présente chez le marchand et nous téléporte à Minas Cirdan

Etherniendil 12 Iridiel (2 Août 1808 du Troisième Age)
Fête

Svilyandil 13 Iridiel (3 Août 1808 du Troisième Age)
Nos supérieurs nous assignent une mission: escorter un prisonnier à un certains contact.
Il faudra longer la côte vers Canas Cirdan. On en a pour 100j de voyage...
C'était sans compter Aegnor et son sort de téléportation. L’expédition est partie dans la matinée. Il nous a fallu 2 téléportations guidées par Lycos. Nous nous retrouvons dans les plaines à 640 km (à vérifier) de notre point d'origine. Nous décidons de camper et nous trouvons un bon coin pour planter notre tente. TdG.

Aerendil  14 Iridiel (4 Août 1808 du Troisième Age)
Nous marchons dans la matinée et trouvons sur notre route un village. Les habitants du coin nous confirme notre direction. Et c'est reparti pour la téléportation. Le soir nous sommes rendus à Lothiel, une assez grande ville. Nous dormons dans une bonne auberge. Siracar et moi prenons la chambre avec le prisonnier pour toujours le surveiller.

Melagiondil 15 Iridiel (5 Août 1808 du Troisième Age)
Téléportation. Pendant le voyage dans le monde des esprits de la terre, le prisonnier essaye de plonger hors du sillon laissé par Aegnor, Lycos et le reste du groupe. J'essaye de le retenir mais je plonge avec lui hors du sort. Aegnor mets un terme à cette tentative en lançant une grenade.... Le prisonnier se tiendra désormais tranquille. Nous cherchons notre chemin et trouvons les portes de la ville de Canas Cirdan. On le remet à notre contact aux geôles de la ville. Mission accomplie.
avatar
Beb's
Acolyte
Acolyte

Messages : 27
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Beb's le Ven 12 Aoû - 23:34

Pendant quelques jours d'accalmie nous en profitons pour nous entraîner.

Wendaendil 26 Iridiel (16 août 1808 du Troisieme Age)
Le chef de la caserne, Linpiel, convoque notre équipe et nous annonce que notre captif s'est échappé la nuit dernière et la charge de le retrouver nous incombe, évidemment.
Nous allons à la milice pour en savoir plus sur l'affaire.  Après s'être renseigné auprès de quelques gardes,  le chef Gloriel, nous reçoit. Il nous recommande d'interroger Capitaine Fironde, en service ce soir là. Nous passons un moment à l'écouter. Il nous apprend que six elfes masqués se sont introduits la nuit par l'entrée de service. Ils ont attaqués les sentinelles postées là. Puis deux assaillants sont entrés dans dans la salle arrière et ont neutralisé les gardes à l'intérieur. Ils ont engagé le combat avec les geôliers, piqué les clés et libéré d'abord notre Prisonnier puis les autres. C'est le surveillant de couloir qui a donné l'alerte avant de se faire assommer. Mais avant de s'échapper les attaquants sont tombés sur la milice qui rentrait de patrouille. Mais la milice à été  défait très rapidement. Et ils se sont enfuis avec un prisonnier en plus.
Gloriel nous dit que s'étaient des combattants expérimentés. Dans cette troupe: deux se battaient avec épée et bouclier;  un avec une arbalète;  un utilisait une hallebarde;  un maniait une chaîne  et le dernier deux dagues.
On se sépare en deux équipes pour quadriller la ville. Aegnor est avec moi.
On passe le reste de la journée à se rencarder sur d'éventuelles attaques ou délit. On découvre une chose intéressante. Un relais s'est fait cambrioler ce soir: deux chevaux ont été volé, mais ce qui nous mets la puce à l'oreille c'est qu'une diligence de six place est renversée sur le côté après avoir heurtée une borne. Peut-être que dans la hâte de la fuite, nos cibles ont provoqué cet accident.
Je remonte la piste des chevaux. Mais arrivé à un boulevard fréquenté je perds toutes traces. Aegnor se renseigne dans les alentours. Les gens habitants se quartier n'ont rien à signaler.
On se retrouve en soirée avec nos équipiers. Ils nous rapportent plusieurs larcins dans la ville. Ils ont interrogés plusieurs prisonniers capturés, mais ceux-ci ne savent pas pourquoi les elfes masqués les ont libérés.
Nous discutons d'un plan. Agnor propose de s'infiltrer dans les milieux criminels pour trouver un indic, c'est le seul plan qu'ont arrive à échafauder. Lalendion n'est pas jouasse, il refuse de se compromettre, mais n'a pas d'autres plans à nous proposer. On lui dit que si il veut pas il a qu'à chercher de son côté. Lalendion bougonne et cherche à convaincre Fildarion de venir avec lui. Peine perdue.
Le soir nous assistons à la cérémonie nocturne.

Olmùrdil 27 Iridiel (17 août1808 du Troisieme Age)
Aegnor va voir Linpiel et lui explique notre plan et insiste sur le fait que nous serons indisponibles un certains temps.
Aegnor jouera la rôle d'un mage désirant se lancer dans le commerce illicite. Nous jouerons le rôle de garde du corps.
Aegnor se renseigne dans le quartier des Invisibles.  Il trouve un dealer. Aegnor pretexte qu'il aimerait faire du business d'objet magique. Le malfrat nous amène à un contrebandier. Aegnor rejoue son air de flûte et rajoute que sa magie de lave suscite la circonspection de ses acheteurs: sa magie n'est pas aussi lucrative qu'il aurait espéré. L'efle mord à l'hameçon et nous dit qu'il nous recontactera. On en profite pour se faire recommander une auberge. Nous désirons nous rapprocher de nos futurs “clients”.

Aelinwedil 28 Iridiel (18 août1808 du Troisieme Age)
Le matin un sbire vient nous chercher et nous amène dans un entrepôt. Aegnor parle affaires avec le chef de cette bande.  On lui demande de faire une démonstration. Il s'empresse alors de créer une cible en terre et de tirer des boules de lave dessus. Le type est très impressionné et commande une baguette de boule de lave. Ils proposent de fournir les ingrédients et conviennent d'un rendez-vous pour se retrouver. Rendez vous pris le 1er Kerildel  

Elthanùrdil 29 Iridiel (19 août1808 du Troisieme Age)
Alors que nous nous promenons, Lalendion nous contacte par magie.  Il a interrogé un garde de la porte ouest. Ce dernier a vu un cavalier avec un autre cheval passer la porte la nuit de l'attaque. On lui dit  qu'on va creuser la piste. Nous nous rendons donc à cette porte de la ville pour interroger à notre tour les gardes. Puis nous suivons la route et demandons le long de la route à propos du cavalier mystérieux ou une récente vente de cheval. On trouve quelqu'un qui l'a vu. Nous continuons le chemin. Le soir nous arrivons à un village. Dans une taverne Aegnor et Fildarion se renseigne sur les rumeurs du coin.  Nous prenons une chambre dans cette taverne.

Lynomiendil 30 Iridiel (20 août1808 du Troisieme Age)
Le matin Aegnor lance un sort de géomancie pour trouver des grottes ou une mine abandonnée dans la région, susceptible de cacher notre homme.  On se met en recherche d'un guide qui nous aidera à explorer les montagnes remplies de caverne. Nous nous téléportons avec Numaen, notre compagnon pour la journée. Nous vérifions une première excavation mais aucune trace d'occupant récent. La deuxième cavité révélera qu'une guivre rode dans le coin. Nous décidons de stopper les recherches afin d'éviter les mauvaises rencontres. Nous rentrons au villages avec la magie. En fin d'après midi nous demandons aux villageois des informations sur les groupes de voyageur ayant traversé le village. Aegnor récolte une liste assez complète: le 26 Iridiel notre homme avec ses deux chevaux est passé puis trois guerriers. Le 27 c'est une diligence privée. Le 28 un convoi vers Liniel Calis puis le même jour une patrouille de quatre hommes. Notre idée c'est que le cavalier est parti seul pour nous mener sur une mauvaise piste. Nous décidons de suivre la piste de la diligence louche.  Nous prévoyons de nous séparer. Aegnor et Fildarion doivent honorer leur rendez vous. Moi et Siracar nous pisterons la diligence.

Tyriondil 1 Kerildel (21 août1808 du Troisieme Age)
Aegnor transforme un caillou en ancre au cas où j'aurai besoin de lui. J'ai moi-même pris le soin de choisir le caillou parfait plat, lisse, bien rond et bien proportionné. Tandis que Aegnor disparaît je pars avec Siracar à la poursuite de la diligence. Je trouve des traces assez significatives et les suit. Nous arrivons en fin de journée à l'orée d'un village. Siracar demande l'hospitalité à un habitant. Il fait une blague malheureuse, l'elfe se retourne chez lui, offensé.  On se dirige vers l'auberge. L'elfe vexé  revient une épée à la main et provoque Siracar en duel. J'arrive à calmer l'homme et implore Siracar de s'excuser, ce qu'il fait. L'incident clos nous demandons une chambre à l'auberge du village, échaudés par l'altercation.

Etherniendil 2 Kerildel (22 août1808 du Troisieme Age)
Nous continuons notre périple. Nous sommes à 80 km de Canas Cirdan. En fin de journée nous dépassons les montagnes que nous avions exploré il ya quelques jours

.Svilyandil 3 Kerildel (23 août1808 du Troisieme Age)
Nous suivons la diligence sur la route et nous arrivons à un carrefour. Et c'est à cet endroit là que je perdis sa trace. Mais en réexaminant toutes les empreintes je retrouve celles qui m’intéresse. J'avais remarqué que la voiture avait un roue arrière légèrement voilée. Une fois qu'on l'eût retrouvé j'aurais quelques mots à dire sur la négligence du propriétaire. Une voiture comme ça laissait des marques sinusoïdales sur le sol alors que les autres s’efforçaient de tracer de belles ligne droites. Je gageais que les types dans ce véhicule soit de fieffés forbans pour laisser un tel attentat se produire. Bref nous voyageons encore une centaine de borne. Siracar trouve une auberge à 100 PO. Ce soir c'est les Rites de la Pleine Lune au temple du village. Nous y assistons.

Aerendil 4 Kerildel (24 août1808 du Troisieme Age)
La piste est de plus en plus dur à suivre mais je tiens bon. On atteint Anilhirë dans la journée. Nous nous rendons dans toutes les portes de cette ville et demandons après notre carrosse. Les gardes nous assurent n'avoir rien vu. Nous louons une chambrée dans la ville.

Melagiondil 5 Kerildel (25 août1808 du Troisieme Age)
Nous revérifions aux portes de la ville, le passage de la voiture. Puis nous nous renseignons auprès de commerçants et badauds à propos de qui serait susceptible d'avoir un tel véhicule. Nous prétextons que nous cherchons son propriétaire pour lui restituer un bagage tombé pendant son voyage. Après cette journée, nous ne mettons pas la main sur ce que nous suivions, néanmoins nous avons une idée du quartier où il résiderait: le quartier de classe moyenne.

Wendaendil 6 Kerildel (26 août1808 du Troisieme Age)
Ça y est! En questionnant des gens de ce quartier j'arrive à avoir des informations sur le type à la voiture. Ce serait un commerçant qui s'adonne à la contrefaçon, le travail au noir, la fraude... Pile le genre de profil recherché.

Olmùrdil 7 Kerildel (27 août1808 du Troisieme Age)
Nous nous mettons en quête d'un mage qui puisse nous mettre en communication avec Aegnor et Fildarion. Quand le sorcier lance son sort, c'est Fildarion qui apparaît. Il nous dit que depuis le 1er Kerildel, ils logent dans un studio trouvés par leur contact. Après avoir récupéré les ingrédients ce même jour, Aegnor était absorbé par ses enchantements. Après son rapport, Aegnor apparut et ce fut à moi de parler. Aegnor préconise de surveiller la maison de l'”elfe voiturier” et de le prévenir en cas de nouveautés.  Lui de son coté, tenterai d'obtenir un entretien avec un indic', par le biais de son nouveau contact. Toute l'équipe est d'accord avec ce plan.
Le reste de la journée on en profite pour acheter de quoi se maquiller et se déguiser. Je me suis attelé à grimer mon compagnon. Une fausse moustache bien peigné, une nouvelle coupe sans aucun cheveu dépassant, un bel assortiment de vêtement sans fioriture, ni motifs voyants ou assym inconvenant... Et quand vint mon tour il ne restait que des bouts de fanfreluche dépareillées. Horrible! Ce fut un calvaire pour moi et le résultat n'était pas convaincant. J'abandonnai donc mon costume. Siracar pris alors la surveillance le jour, car mieux accoutré et moi, de nature plus discrète, la nuit.  

Aelinwedil 8 Kerildel (28 août1808 du Troisieme Age)
Pendant la nuit je file une livraison louche de la maison surveillée vers un commerçant de la ville, je n'interviens pas.

Elthanùrdil 9 Kerildel (29 août1808 du Troisieme Age)
Rien à signaler de mon côté. Il semble que l'elfe que nous espionnons et souvent accompagné de deux gardes. Ces gardes ont l'air d'être dans la confidence de leur maître.
avatar
Beb's
Acolyte
Acolyte

Messages : 27
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histo Gardiens Spectraux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum