De la communion avec son dé

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la communion avec son dé

Message  Tael le Jeu 21 Avr - 11:27

De la communion avec son dé

Je ne suis pas homme à venir communiquer souvent ici en général sur ce forum mais si je viens vers vous aujourd’hui c’est pour ouvrir peut-être une discussion sur nos plus fidèles compagnons.
Depuis l’aube d’Azurhyàn jusqu’à aujourd’hui encore, ils ont toujours étés là, rythmant du son caractéristique de leur roulis les différentes games. Ils ont toujours été là, ils sont de toutes les parties, aussi légendaire soient-elle : le S’n’K, la Section 8, le Pro, les Petits As, les différents HHA, le B’n’B, les Elfes Noirs, le Jack & Eldan, les Têtes Raides,….

Certains leur parlent, certains les branles, d’autres encore leur donnent un nom. Il n’est pas un joueur des anciennes générations qui n’ait pas eu un dé avec qui il communiquait par un biais ou par un autre car beaucoup savent que les dés ont leur volonté propre.

Parmi tous, j’ai souvent l’impression d’être celui qui attache une plus grande importance à ce lien indéfectible entre le dé et le joueur mais parfois je vois que d’autres ont ce lien privilégié : Ambroise nous annonce que le fameux Glandu s’en va en retraite, Mickule qui nous parle avec dépit de sa relation conflictuel avec Maudit, Primo qui chuchote à El Lutino,…

J’ai cependant l’impression que ce lien se perd avec le temps. Aujourd’hui, la tradition de nommer son dé de prédilection se perds alors que ce processus, de longue haleine parfois, s’avère pourtant délectable.

Jeunes joueurs, que pensez-vous de ça ? Vieux de la vieille, qu’avez-vous à nous raconter sur vos dés ?
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  MJ des MJ le Jeu 21 Avr - 13:01

Bha moi tu sais avec mes dés chacun à une histoire (faut que je m'en rachète d'ailleurs parce que je ne peux pas continuer à utiliser toujours les mêmes, ils perdraient leur identité). Je peux vous les raconter :

- Glandu  cheers : artefact légendaire c'est le premier dé du jd, poli par des centaines de milliers de lancer, il est légèrement déséquilibré aujourd'hui et c’est pour ça qu'il est parti à la retraite, après plus de 12 ans de bons et loyaux services. C'est le dé du MJ par excellence, il faut que je lui trouve sérieusement un remplaçant. Glandu a sa propre personnalité, les joueurs le savent bien, c’est un vicelard, il arrive toujours à vous entourlouper, à vous mettre en confiance pour mieux vous basher. Il règne aujourd'hui en vieux despote au milieu de son harem. Il doit son nom au fait que, selon Prêt, il ressemble à un gland de bite quand on le fait tourner sur lui-même.

- l'Orange : c'est mon dé de joueur. Il a commencé avec des PNJ hauts en couleur, Pendragon notamment (team SnK), c’est le dé du Jack I love you , je m'en sers aussi pour Bombil. Il kiffe les combats à main nue et les tournois et prend un malin plaisir à chumifier toutes les actions qui se veulent stylées. C'est un dé loyal, qui fait tripper mais qu'il faut utiliser avec humilité (ce qui n'est pas mon fort).  Il doit son nom à sa belle couleur orangée. Il se vexe si on l'appelle "saumon", comme Da a pu le faire au début.

- Pastèque : dé des one-shot et des parties de D&D il n'a pas beaucoup de personnalité, il vient d'un set de dés (du D4 au D20) ça doit être pour ça. Il doit aussi son nom à sa couleur, rouge et verte. Il a pris du galon avec Hendrix, mon halfelin barde-voleur, qui fait que je m'y suis attaché.

- Sasuke : c’est un dé blanc tacheté, il doit son nom à son premier perso légendaire. C'est un dé qui a une forte personnalité, il est souvent extrême. Il a tendance à faire des mini-marasme ou des séries de gros scores. Je m'en sers comme dé de MJ actuellement, il est tantôt généreux et tantôt dur avec les joueurs.

- Kakashi : c'est un dé rouge qui doit son nom à son premier perso légendaire. C'est clairement le dé de Da quand il est joueur avec moi. Celui-ci vous en parlera donc mieux que moi.

- Garion : c'est un dé vert et blanc, on ne s'aime pas trop, il me fait des vieux jets. Je m'en sers peu, je le prête en cas de besoin. Il kiffe Thanariel en revanche, notamment son perso Louis dans la Grande Jungle. Garion était un perso chum que j'ai joué avant de reprendre la masterisation du HHA.

- sans nom : joli dé rouge que Greg m'a offert. Pour moi c'est un dé-joueur et j'attends le perso légendaire qui le baptisera. Je l'ai utilisé avec Godric mais la game est arrêtée. C'est un dé kiffant en attente de transcendance, je l'aime bien et il me sort de bons scores. C'est un warrior qui aime le combat.


Dernière édition par MJ des MJ le Jeu 21 Avr - 18:32, édité 3 fois

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1754
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  MJ des MJ le Jeu 21 Avr - 13:03

au fait Nago a fait un programme fort utile pour tester l'équilibre des dés. Very Happy
On a eu à s'en servir pour IND, le dé de Fleur était clairement cheaté.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1754
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Jeu 21 Avr - 13:37

13 ans de jeu m'ont appris qu'il faut dominer son dé mais avec bienveillance, un peu comme un animal domestique. Les joueurs qui lancent leurs dés comme on lance un jeton de poker sont des bouffons. Effectivement il faut bien le branler, prévoir une aire de réception plane (souvent la fiche elle-même pour un maximum d'imprégnation transcendentale) et SURTOUT le faire bien rouler ET NE PAS le faire glisser. 
Un dé cajolé vous le rendra bien dans les actions critiques ce qui fait que vous le garderez près de vous, ce qui fait qu'il vous gratifiera, etc. c'est un cercle vertueux. Primo pourra vous le dire, il n'est rien sorti de bon des moments ou en 2008 il lui fallut laisser le Verdoyant (cassé sur sa face de 19, RIP) pour tester d'autre dés. Il lui fallut péter jusqu'au Japon trouver Lutino (dont la face la plus tirée est 19 tiens tiens).
Les anciens vous diront aussi que normalement quand on achète un D20 on le teste. Un conseil, si vous allez le choix entre plusieurs dés lors de l'achat, lances les tous et ne prenez que celui qui a fait le meilleur jet.
C'est une honte que les nouveaux joueurs ne nomment pas leurs dés ou s'en battent lec, quand ils rouleront EC pour parer un coup critique, ils comprendront.
Sinon j'avais bien sûr fait un fichier il y a 7 ans sur les dés de l'époque.. Enjoy.
"Dans une partie de jeu de rôle, chacun d’entre nous a pu se rendre[url=#82545396] [/url] compte de l’importance liée au dé avec lequel on joue. Il y a certains dés avec lesquels on se sent paré et prêt à  jouer des heures et des heures et d’autres qui nous répugnent, nous agace ou nous insupporte. Stupide dans l’absolu (un dé est identique à un autre), cette manière de ressentir les choses révèle bien plus de l’affectif et de l’inconscient que de la raison. Au fil du temps, certains dés se sont forgés une réputation, un nom, voire même une personnalité et un caractère. Dans Azhuryan, chaque dé représente un peu de celui qui le lance et on ne lance pas le dé de son collègue de jeu, si ami soit-il, de la même façon qu’on lance son propre dé. Nous allons présenter ici les différents dés qui se sont illustrés en 7 ans d’Azhuryan de par leur tempérament, leur notoriété et leurs caractéristiques.


Avant de commencer il faut savoir que les dés sont répartis en deux grandes familles :

  • les polis qui ont des arrêtes courbes facilitant le roulage et la prise en main
  • les saillants qui ont des arrêtes bien nettes nécessitant un vif coup de main

afin qu’ils roulent en bonne et due forme.
Les dés saillants peuvent après des années d’utilisations passer dans la famille des polis. Ils passent donc par un état transitoire où on ne peut les classer véritablement dans aucune des deux familles.
Un joueur a souvent sa famille de prédilection."


Dernière édition par Detox le Jeu 21 Avr - 14:24, édité 3 fois
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Jeu 21 Avr - 13:38

Le Glandu -famille des polis-

Le Glandu est une star. Premier dé d’Azhuryan et véritable fossile vivant, le Glandu a été utilisé pour les premières parties avec Ambroise, Nicolaus et Ericus sur les escaliers du lycée St John Perse et continue encore maintenant a être lancé. Ce dé est reconnu par toute la communauté d’Azhuryan comme le plus incontrôlable et vicieux, même le MJ qui l’utilise invariablement le craint et redoute son résultat. De tempérament assez volatil, il n’a ni dieu ni maître et dicte sa loi comme il l’entend. Souvent accueilli avec une mine de dégoût mêlé de crainte par les joueurs, le MJ a tenté mainte fois de le tempérer, sans succès. En effet, le Glandu a annoncé d’entrée la couleur avec le premier jet de dé d’Azhuryan lancé par Nicolaus qui fut un échec critique. Toujours prompt à jouer des tours aux joueurs et au MJ, il apporte souvent espoir avec un beau 20 et le brise avec un 2 ou un 3 en suivant. L’inverse est aussi souvent le cas, c’est souvent lors d’une action importante qu’il apporte un 3 ou 4. Facétieux et aigri à souhait, son caractère moqueur et je m’en foutisme rejaillit dans souvent. Il a, malgré toute cette subversion, droit à certains égards comme son propre petit coffret où il est rangé, seul. Ambroise a souvent pensé a l’enterrer au fond de son jardin pour ne plus avoir affaire a lui mais il se résolut à chaque fois à le laisser saloper sans vergogne. De couleur marron très foncé teinté de rouge assez délavé avec une police blanche, son nom vient du fait de sa forte ressemblance avec le gland d’un homme noir. En effet, lorsqu’on le fait pivoter à grande vitesse, les tâches rouges se rassemblent et sont entourées d’un cercle noirâtre, le tout reproduisant un gland vu de dessus. Les Archanges et le MJ ont souvent remarqué que pour ne pas froisser le Glandu et pour qu’il exauce les prières, il est conseillé de le faire tourner sur son gland, il aimerait particulièrement cela. Cette rotation à grande vitesse est souvent accompagnée d’une petite danse du Glandu effectuée par celui qui veut attirer sur lui sa bienveillance (il faut joindre ses mains à plat au dessus de sa tête vers le haut et effectuer un mouvement ondulatoire rapide avec les bras et le bassin). On prêterait au Glandu une voix grave et nasillarde d’homme mûr (comme les salopacs). Il se fout de ce que peuvent penser les gens de lui. Sa forme classique de dé aux arrêtes bien tranchées a laissé place petit à petit de par son importante utilisation à une forme arrondi qui le fait rouler loin et rend le résultat totalement indécis jusqu’à la dernière fraction de seconde où il peut se retourner et changer de face. La légende dit que dès sa conception , le Glandu était revêche et inamical mais toutefois patient à attendre qu’une personne l’achète pour la saloper.
Le Glandu a été utilisé en tant que dé des joueurs Nicolaüs et Ericus et surtout du MJ pendant Halbarad et Yvighor et par la suite par le MJ seulement. Il fut aussi le dé du MJ pour le Tetsuo, la Section 8, le HH, le HHA, le HHR et le HHM. Il est encore en fonction dans le SNK, le Grimm Joe et le Lloyda adventures. Il a aussi été utilisé pour le Thranduil show.
[size=16]Ambroise en jeu : « Glandu, mais quel crève mon sale ! »[/size]

L’Assassin –famille des saillants-

L’assassin est un dé orange vif teinté de petits points oranges foncés et a une police noire qui fait qu’on peut le voir de très loin. On l’appelle aussi le désassembleur. Sans remords et d’une cruauté rare, l’Assassin a causé la mort à ce jour de 31 personnages en un peu plus d’un an d’utilisation. Découvert par Damius pendant l’été 2007 dans la poche à dé de Nicolaus, ce dernier n’avait aucun avis sur lui et il semblait assez sage. Quelques heures de jeu plus tard, il avait assassiné une équipe entière (HHR). A partir de là, la légende grandit. Utilisé uniquement chez Nicolaus lorsque Damius masterise, ce dernier en a fait son dé de MJ, tout comme Ambroise avec le Glandu. Dans la foulée du HHR, le HHRA fut lancé et pendant les 6 mois et demi de jeu Mikey perdit 7 personnages et Prêt 4. Il finit par assassiner Esteban dans les Cryptes au dernier combat du niveau 12 avec un double 29. Depuis ce moment là, il est extrêmement redouté. Rappelons aussi la partie HHV qui se finit dès la première séance, l’équipe entière fut assassiné en seulement 4 heures. Particulièrement enclin à tirer des échecs critiques en chance durant les voyages (voire des exa critiques), l’Assassin est d’abord apprécié de tous pour l’action et le tempo qu’il apporte aux parties. Cela se finit souvent ensuite par des cris et des larmes de la part des personnages. Doté comme les raptors d’un réel sens d’adaptation et de discrétion, il peut être très moyen toute une séance durante pour finir en frénésie en sortant 19 de moyenne sur une dizaine de jets quand l’équipe affronte un boss puissant. Galahad de Montfaucon en fit les frais. L’Assassin tue les personnages et prend un malin plaisir à parer tout les coups donnés par ceux-ci. On se rappelle notamment d’une quinzaine de coups à la tête tous parés avec des targes. La ou le Glandu opère avec sarcasme et imprévisibilité l'Assassin avance à visage découvert, brutal et excessif tel un psychopate. L’Assassin a d’abord été appelé « Le Partisan » du fait de ses invariables gros jets lorsqu’en le lançant, on prononce le nom d’une personnalité d’extrême gauche. Il semblerait de plus qu’il ait une affection toute particulière pour Olivier Besancenot. Il est aussi chéri par Damius qui le cache au besoin bien au chaud sous sa langue. Sa grande utilisation commence à polir ses arrêtes mais rien à voir en comparaison du Glandu.
L’Assassin a été utilisé en tant que dé de Damius MJ dans la fin du HHR, le HHRA, le HHV, l’Antik, le UHH,le Bandidos, la partie Nordique, le B’H, la partie Assassin, le HHH et le Flexus. Il a débuté il y a peu la partie se passant dans la jungle des Hommes Lézards et a assassiné après 2 séances le perso de Prêt et de Mikey en toute fin de quête.
[size=16]Damius en jeu : « Salaaauud, t’aimes leur faire mal, t’es qu’un salaud ! »[/size]

Le Sanglant –période transitoire-


Le Sanglant est le dé fétiche de Julius dans quasiment toutes ses parties. Il présente une joli teinte rouge vif légèrement transparent, couleur particulière qui lui vaut son surnom. Il a un large police blanche. Ce dé est réputé pour sa personnalité instable et lunatique. Capable d’émerveiller la galerie en éclaboussant de sa classe les joueurs avec quatre 20+ d’affilée ou des dons chanceux a 30+, il peut aussi être particulièrement critique dans les mauvaises situations. Ce dernier trait de caractère était prégnant au début de son utilisation au HHA mais disparaît petit à petit. Néanmoins Julius en garde les stigmates psychologiques. Le Sanglant n’est jamais prêté et Damius en a fait sa bête noire. Le Sanglant a un petit coté séducteur et débauché avec une très forte propension a sortir le 20 pour des jets de sexe et de séduction. Il est aussi très compétent en ce qui concerne la Ruse et les subterfuges. C’est un dé respecté.

Le Sanglant a joué avec Julius dans la section 8, le HHA, le HHV, l’Antik et continue à être utilisé dans les Bleus, la DGSE et le Lloyda Aventures.
[size=16]Julius en jeu : « Le Sanglant sait donner et sait reprendre » « Lucky boy ! »[/size]

Le Verdâtre –famille des polis-

[size=16]Le Verdoyant est quasiment le seul et unique dé de Nicolaus depuis qu’Ambroise le lui ai offert le 1er janvier 2006. Le Verdoyant a été choisi par Nicolaüs du fait d’un 27 sorti le 01/01/07 a 0h00h01s. D’une couleur vert profond qui tend à vieillir avec le temps et avec sa police blanche, le Verdoyant est un dé d’honneur au comportement chevaleresque fidèle à son utilisateur toujours enclin aux actions spectaculaires et lumineuses. Il exhibe très souvent et fièrement son 10 et son 20 lorsqu’il s’agit d’éliminer des ennemis puissants mais déçoit parfois considérablement Nicolaüs, surtout ces derniers temps. Ce dernier le répudie alors mais pour 10 minutes seulement (le record est de 2 heures). C’est le principal ennemi de l’Assassin lors des séances chez Nicolaus. Il est léger, maniable et roule bien à travers l’aire de jeu. En septembre 2008, sa police blanche fut restaurée au blanco. Il apparaît comme flambant neuf.[/size]
Le Verdoyant a joué avec Nicolaus au HHA, HHR, HHRA, HHM, HHV, UHH, Bandidos, Antik, le Nordique, HHH, B’H et est actuellement à l’œuvre au jd dans la jungle des hommes lézards et le Flexus.

Primo en jeu : « Hyper Bright » « Implosion du Collard ! »
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Jeu 21 Avr - 13:39

Le Coagulant -famille des saillants-


Considéré comme le petit frère du Sanglant, le Coagulant est aussi lancé par Julius. D’une couleur très légèrement plus foncé que celle du Sanglant, il et aussi un tout petit plus opaque. Les néophytes n’y verraient que deux dés identiques. Sa police est aussi large et blanche. Le Coagulant est sorti en cas de perte temporaire du Sanglant où lorsque ce dernier est dans une très mauvaise phase. Sa personnalité n’est pas très connue, il semblerait tout de même qu’il ressemble beaucoup à son grand frère mais avec un total désintéressement pour la Séduction et le Sexe.
Le Coagulant intervient comme dé de secours dans toutes les parties joués par le Sanglant.

Le Sasuke -famille des saillants-

Le Sasuke est un dé très vieux, postérieur de peu au Glandu. D’une teinte grise-blanche avec quelques points de couleur noir délavé et une police noire classique, tout dans sa physionomie rappelle un os d’où son nom. C’est un dé qui a un tempérament assez entier dans le sens où on voit quand il est dans bon jour ou pas. Il n’utilise pas d’artifice et sait faire plaisir de temps en temps avec un 60+ de derrière les fagots. Il est joué par Julius et quasi uniquement par lui. Il a accompagné le personnage de Sasuke pendant quatre ans mais n’est toujours pas, ne serait ce qu’un peu, poli par environ 400 heures de jeu. Le Sasuke a eu une affection très particulière pour les 24 ce qui au début de sa vie délimita le seuil où on pouvait considérer que les lames de Sasuke se transformaient en pales d’hélicoptères. Ce qui frappe quand on le prend c’est sa solidité et sa faible propension à rouler de façon fluide sauf à le lancer assez fort.
Le Sasuke a joué durant toute la section 8 et continue à officier au SNK.
Julius en jeu : « KIKOU ! »

Le Kakashi -famille des polis-

Le Kakashi est un petit dé sympathique sans prétention et qui aime tout simplement rouler sans faire de vagues. De couleur rouge vif mais non transparent comme l’est le Sanglant, il a une petite police blanche. Ce dé est joué par Damius lorsqu’il incarne Kakashi et il l’accompagne depuis le début du SNK. C’est un bon pote du dé Sasuke avec qui il entretient des relations cordiales. Peu de 20+ et peu d’échecs critiques à son actif ce qui en fait un dé classique et tranquille qui se laisse facilement prendre en main. Il vieillit néanmoins assez mal car il se polit et surtout sa police blanche a tendance a partir vite.
Comme son nom l’indique, le Kakashi officie dans le SNK.

Le Maudit -famille des saillants-

Dé fétiche de Mikey, le Maudit a un tempérament collant exactement au gameplay miculèrien. De couleur bleu marine très légèrement transparent avec une petite police blanche, il présente bien à première vue. Quand on le connaît plus en profondeur, il a une forte tendance à sortir les 20+ pour tabasser des mendiants et les échecs critiques pour les jets importants de volonté ou de combat. Fortement influencé par la skaven attitude, instable et petite frappe, Mikey joue toujours avec lui même s’il l’a maudit à plusieurs reprises (8.5% de critiques dans le jd croisades). De tempérament assez narguant, il enchaîne aussi les 20+ hors jeu ou pour des jets sans importance pour sortir le critique en situation de jeu stressante. Une seule chose est sûre à propos du Maudit, se foutre de la gueule de Mikey et l’oppresser est son activité favorite !
Mikey a joué avec ce dé dans le HHA, HHM, fin du HHR, HHRA, HHV, Bandidos, Antik, HHH et est actuellement à la partie jungle des Hommes Lézards.
[size=16]Mikey en jeu : « Allez, je t’en prie……..SOUILLE ! »[/size]

Le Licheux -famille des saillants-

Le Licheux est le frère jumeau de l’Osseux. En effet, il a la même physionomie, la même couleur et la même police. Son nom vient en fait de son utilisateur attitré : Gisouf le Seigneur Liche. Soumis à son maître, le Licheux se comporte comme un zombi aux ordres du nécromant. Cible de plusieurs malédictions de la part de Gisouf quand il le déçoit, le Licheux n’a pas l’air de s’en porter plus mal. Les effluves émanant des drogues consommées par son maître ne l’affectent pas non plus.
Le Licheux est joué dans toutes les parties auxquelles Gisouf a participé : HHA, UHH, le Nordique, le Bandidos et le Thranduil Show.

Le 2007 -famille des saillants-

[size=16]Offert par le MJ a Nicolaüs le 1er janvier 2007 a 00h00, son premier jet ne fut pas terrible comme le Verdâtre une année auparavant. De couleur vert légèrement foncé (un peu plus que le Verdâtre), il est relativement transparent et a une large police blanche. Le 2007 n’a pas beaucoup roulé, il est encore dénué de toute trace de choc et d’utilisation. Il est sorti par Nicolaüs lors des phases de marasme du Verdâtre mais sa personnalité assez effacée ne l’aide pas à se faire remarquer et on l’oublie finalement assez rapidement.[/size]

Le Transparent -phase transitoire-

Le Boisé -famille des saillants-

Le Dé de Guerre -famille des saillants-

Véritable monstre de fer, ce dé est hors norme. En réunissant tout les autres dés cités ici, le Dé de Guerre doit être encore 10 fois plus lourd. Mastodonte par sa taille (4 cm de diamètre) et par son poids, il est capable de creuser un petit cratère si on le laisse tomber sur de la terre meuble, attention aux carrelages ! D’une couleur dorée avec de petites polices noires, c’est un dé de Nicolaus. Il etait sorti au temps du HHA en cas de grosse baston quand il ne fallait plus déconner. Le Dé de Guerre a un tempérament rude et imprévisible, et aurait une voix similaire à Sylvester Stallone dans ses moments les plus virils. Quand il roule il s’entend a 20 mètres et tombe souvent de l’aire de jeu avec fracas en faisant de petits résultats. Il est maintenant vieux et abîmé du fait de ses multiples impacts contre le béton et l’asphalte.
Ses sorties sont exceptionnelles mais il a brillé pendant le HHA.

L’Azur -famille des saillants-

Le Morat -phase transitoire-

Le Sucré -famille des polis-

Le Pastèque -familles des saillants-

L’Orange

Le Cancéreux -famille des saillants-


Le Phase terminale -phase transitoire-

L’injouable

Le Casper

L’Humus


Le Denisien
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  mikey le Jeu 21 Avr - 14:37

ahhh je ne quitterai jamais Maudit ! ce dé m'a était offert par le MJ des MJ dans mes débuts sur Zuzur. Un vrai cadeau empoisonné, mais comme une femme battu je finis toujours par rejouer avec...
Avec une fréquence très élevé de critiques, il m'a pourri tellement de fois mais je lui doit aussi un grosse moyenne de 20+. Mais surtout ce Maudit est le dé de toute mes évasions de prison !!!
Donc comme une femme battue, je le range pour toute les fois qui m'a fait mal mais je retourne vers lui en lui prétextant qu'au fond il n'est pas méchant. Alors que ce gros salaud m'a fait tué trop de persos !!!
avatar
mikey
Séraphin
Séraphin

Messages : 119
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Tael le Jeu 21 Avr - 15:17

Je vois que j’ai visé juste en m’avançant sur le sujet des dés. Effectivement, des dés, il y a en a eu. Des légendaires, des fonctionnels, des maudits et des amicaux.

Par abonder dans le sens de Détox, il est EVIDENT qu’un dés doit être testé avant l’achat. Dans une boutique, je ne prends en main qu’une petite quantité de dés qui m’ont inspiré de vue et ma façon perso de définir l’élu est d’organiser la mêlée : les lancer tous en même temps, sous le regard parfois interrogateur du vendeur. Celui qui à écraser les autres, fait son chemin, pour sortir le plus gros jet et celui que j’achèterais.

Voici l’ensemble des dés que j’ai pu pratiquer par ordre chronologique :


  • Le Pédagogue : un dé de la famille des polis qui fut mon premier dé. Il est celui avec qui j’ai appris à jouer aux jeux de rôles en générale et à Azurhyàn et le premier lancé avec lui in-game fut un 15. Il était le dé de Darhzil, mon tout premier personnage. Il est était plutôt bienfaisant, il n’était pas du tout bashar comme s’il savait qu’il ne fallait pas trop m’enfoncer du fait de mon noviciat alors que je cotoyer des personnes rôdées en la personne de Elegost, Stragen et Keliane. Quand il décida que ma période de noviciat était finis, qu’il me fallait désormais un dé plus mature, il disparu mystérieusement et n’est jamais reparu.

  • Le Darkos : un dé de la famille des polis à la robe noir et à la police blanche. Il était un dé bien moyen qui n’a à vrai dire jamais réellement marqué mon histoire rôliste. Pas d’énorme jet à son compteur pas de perso exceptionnel, pas de critique à répétition. Il est utile et fonctionnel, voilà tout. C’était le dé de Tael, Khalad et Etharlion et est désormais mon dé de secours.

  • Le dé Gloss (aussi appelé Glossy Girl) : un dé de la famille des polis transparent et pailleté d’argenté. Il était un dé parfaitement inutile dans les compétences qui ne relevait pas de la beauté ou de l’interaction. Il était le dé de Sed, mon personnage féminin. Il permettait occasionnellement de bons score de danse mais il ne fallait pas le pousser sur le combat : il ne semblait pas aimer ça.

  • Le Farf : un dé de la famille des polis à la robe verte et orange. Tout comme son apparence le laissé présagé, il se révéla absolument inconstant quelque soit la compétence utilisée. Tout ce qu’il fallait faire pour le contenter était les actions farfées. Plus l’action n’était absolument ridicule, hors contexte voir décalée par rapport à la situation, plus le jet était impressionnant. Il fut le dé de Lugnar et de Matthias Di Maiolo mais est devenu mon dé MJ en parallèle d’être désormais le dé du Baldion. Mickule pourra en témoigné, ce dé ne l’aime pas du tout car, bien à part des actions farfées, en combat, ce dé veut tuer les personnages de Mickule avec des jets très souvent à 20+. La probabilité de ces 20+ augmente d’autant plus si le jet est ouvert et arrive sur la fiche  du personnage de Mickule. Ce dernier le redoute au plus au point quand son tour de prendre les coups arrive.

  • L’Emo : un dé de la famille des polis à la robe noire brillante et à la police rouge sanguine. Il fut le dé de Ismaël (la Mort de la team des Bâtards) et il se révélait très utile dans les phases de combat durant lesquels les jets avaient une moyenne légèrement  supérieure à la moyenne. Il n’aimait par contre pas les jets d’interaction et de sens en général. Ce dé a notamment permis à Ismaël de battre dans les tournois des colloques Azurhyànesques des PJ bien au-dessus de son niveau. Pour tout dire, il lui a même permis de tenir 5 ou 6 tour contre le Professionnel alors boosté d’une deux centaines de PP boost il me semble alors qu’Ismaël n’en avait que 35. Il est mon dé du dépassement combatif.

  • Le Tumeur : un dé de la famille des polis à la robe violette déguelasse qui me fut offert à mon anniversaire. Il fait des jets si déguelassement moche que je ne m’en sers jamais et est remisé bien loin de mes autres dés (pour ne pas que la Tumeur infecte un autre dé).

  • Le Teren : un dé polis à là robe noire. C’est le dé du toujours plus. Il est grand amateur des jets d’interactions et surtout des jets de bluffs dans lesquels il excellait, il est aussi le dé des dernières chances : quand la situation est désespéré et qu’un jet crucial approche, le dé Teren accourt. Il est comme son nom l’indique le nom de Teren.


Dans la team des V-Files, j’utilise actuellement le dé Farf mais ce dé n’est pas du tout adapté, cela se voit au marasme qui à prise sur moi à certaines séance. La recherche d’un nouveau à été lancé depuis très récemment pour pouvoir s’adapter à l’univers particulier de la Valgonie.
avatar
Tael
Séraphin
Séraphin

Messages : 114
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Jeu 21 Avr - 17:11

Oui je me rappelle du Gloss! Il était deguelassement glossy!
Tu fais référence aux dés qui décident de s'en aller une fois une séance où une période de jeu effectuée. Il s'agit des dés dits perdus mais on sait bien qu'âpres avoir cherché partout et ne les ayant pas retrouvé, ils vivent une vie propre. Parfois, longtemps après, on les retrouve et ils reviennent dans nos games. Un dé qui s'appelait Morät et qui était hyper carnassier n'est jamais réapparu et j'en étais fort contri, j'adorais ce dé.
Je ne pense pas qu'il te faille acheter un nouveau dé pour les V-Files. Pour cette game il faut un dé qui roule bien et donc de la famille des polis, pas comme les autres joueurs. Je te présenterais les prétendants à la prochaine séance et tu pourras te faire une opinion sur les séances suivantes.

Pour ma part, la partie sortant des mortes-nées, je ressors dès la prochaine séance le mythique Assassin (pour les combats) tout en gardant le Carton Rose (interactions et autres).
Je masteriserais donc avec un combo qui frague (assassin) mais seulement les baltringues (carton rose). On verra qui arrive a 50h.
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Nagosil le Jeu 21 Avr - 21:35

Pour ma part, je n'ai pas un rapport aussi extraverti avec mes dés. C'est plutôt une sorte de complicité tacite.

Le Korky (rouge translucide, police blanche) : Au début il avait un autre nom, mais après les 100h de jeux qu'on a accumulée en une semaine avec le TIH, il a été renommé d'après le perso ("Korkàn"). Il a la particularité d'être très déséquilibré sur le 16. Par contre il sort très peu de 20 et ne fait jamais des gros jets. Les EC sont également sous représentés. Le 10 sort souvent aussi mais on ne le remarque pas car il est rarement transformé. Le 6 est aussi une face qui revient régulièrement, tout particulièrement après un 10 Wink C'est un dé agréable à jouer, mais je le rejouerai plus jamais pour aucun autre perso car il est trop déséquilibré.

Le "jungle" (prononcer à l'anglaise, vert translucide, police blanche) : c'est le frangin du Korky (acheté en même temps), je l'utilise pour Belliador dans la Grande Jungle. Je ne lui ai pas remarqué de caractère particulier.

Le "bleu" (bleu avec des taches blanches) : très peu utilisé, mais je l'aime bien (il m'avait fait un 30+ le premier janvier 2011 (?)). J'attends une occasion de pouvoir le jouer.

Le "Quarénil" (violet pur, police blanche, ce prononce "coua") : pas assez testé, je ne connais pas sa personnalité. Je l'utiliserai quand je jouerai un mago.

Le Niscarvin (couleur indéfinissable) : celui que je joue actuellement dans la partie In Nomine Domini. J'ai envie de dire qu'il est assez bashant mais c'est parce que je ne fais pas les bonnes actions. (moi) "Je veux être saltimbanque !" (lui) "Tu sera chirurgien, comme ton nain !". Il m'a en effet sorti un 60+ pour le premier jet de chir de la partie (sur une grave qui a disparue), et régulièrement il me fait des bon jets pour sauver mes copains. Par contre, pour le reste ...
D'après sa signature il est assez mauvais (trop de 1 et de 2, et rien pour compenser).

Et puis j'ai d'autres dés qui attendent une occasion de se faire un nom ...

A propos des stats, je suis en train de réfléchir à une autre statistique pour compléter mon fichier excel, parce que mesurer le déséquilibre pur n'a pas beaucoup de sens (même avec un tout petit déséquilibre qui ne se voit pas en jeu, avec suffisamment de lancés on arrive à la conclusion que le dé est déséquilibré). Je vais essayer de mesurer la visibilité du déséquilibre, et de prendre en compte le fait qu'un déséquilibre sur le 20 n'est pas le même que sur le 11.
avatar
Nagosil
Séraphin
Séraphin

Messages : 273
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  MJ des MJ le Jeu 21 Avr - 22:01

ce qu'il faut c'est surtout déterminer jusqu'où un déséquilibre est acceptable. Qu'une face sorte dans 6% des cas au lieu de 5 ça va, qu'elle sorte dans 9% des cas me semble imbalanced.

Pour Niscarvin tu devrais changer de dé, visiblement ton dé a envie de jouer un chir et pas un baladin. Vu comme il te chumifie depuis le début je n'insisterais pas si j'étais toi.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1754
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Ven 22 Avr - 18:01

C'est très intéréssant cette poblématique d'équilibrage du dé. J'en profite pour passer un message à Nago: un dé qui a 16 comme face la plus tirée, on n'en change pas, beaucoup aimerai en avoir un. C'est aussi un +9 assurée avec une P.P.

Bref oui, quelle est la limite? Ca sent l'arbitraire pur tout ça. Ce qu'il faut (cf. R studio Nago) c'est de déterminer le taux de confiance de non trucage c'est à dire de pouvoir dire, si on choisit 1%: Au vu des données receuillies y a 1% de chances que ce dé soit truqué. Un après-midi de trip et c'est sans doute déja 10 dés passés au crible. La sauvegarde des données peut donner lieu à d'autres tests et donc à afinner encore.

Après je ne crois pas au d20 truqué à part les doubles faces. Oui il existe des techniques mais ca me semble assez bidon (et oui aparemment, mettez vos dés au four les gars, la face a favoriser vers le haut et ensuite travaillez le plastique ramolli LOL ).

Mon opinion est chaque dé est truqué sur une face, c'est ce que j'ai pu constaté avec des dizaines de milliers de jets consignés de 2005 à 2011. Ce qu'il faut c'est trouver le dé niquant tout sur 19-20 et le garder à vie (Lutino).

Mais, plus important, et tu l'évoques Nago, la notion de signature d'un dé (je posterais des screens une fois chez moi): J'avais énoncé ça en 2009, la signature se trouve être définie visuellement par la courbe des taux de tirage, bien trippant. Plus flippant: elle semblerait ne pas suivre le dé que tu utilises MAIS LE JOUEUR!!!!! (vous n'y croyez pas? moi non plu mais exemple troublant de Miks avec 3 dés diffêrents). Besoin de contres expertises dessus car ça fait flipper.
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Stat-X le Ven 22 Avr - 21:13



Miks avec 3 dés différents: un air de famille dans les signatures…que doit-en déduire??
En bleu Antonio de Corina (3909 jets), en vilet Stefano (3410 jets) et en jaune Vitali Krugs (1067 jets). Un trou au milieu car les 10 ce sont pas comptés comme tels.
avatar
Stat-X
Elu
Elu

Messages : 99

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Nagosil le Ven 22 Avr - 22:29

Pour le taux de trucage => justement le problème est que quelque soit la limite que tu fixes (5%, 1%, 0,1%, ...) tu trouvera toujours que le dé est "truqué" si tu fais suffisamment de jets (à moins d'avoir un dé vraiment parfaitement équilibré). D'où la question de la visibilité du déséquilibre.

Concernant la signature de Miks : c'est très troublant ! Personnellement je teste systématiquement mes dés hors-game, pour ne pas avoir d'effet "d'oubli" (certains jets sont plus "discrets" que d'autres). ça permet aussi de s'affranchir de "l'effet joueur" je pense. Je suspecte un réel effet joueur depuis que j'ai vu Thanariel à l'oeuvre (le dé semblait très déséquilibré en jeu (beaucoup trop de gros jets), mais ses stats hors-jeu semblaient normales. Et les gros jets revenaient avec un autre dé), mais ça manque de tests.
avatar
Nagosil
Séraphin
Séraphin

Messages : 273
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Ven 22 Avr - 22:54

Je ne veux pas occulter le problème de la visibilité du déséquilibre mais voilà je reviens sur le cas miks et ton ressenti. Dire qu il y a un effet joueur c est accepter l irrationnel à savoir que c est le joueur qui influence le résultat du de et non ce dernier. Peut être que si je lançais Korky j aurais un taux normal de 16! Tout cela est fascinant et mon éducation cartésienne m empêche d accepter tout ca.
DE LA COMMUNION AVEC SON DE, le titre de ce topic est on ne peut plus sérieux en fait....l intuition "viscérale" qu il faut transcender son personnage pour avoir de bon jets n est peut-etre pas entièrement fausse.
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  MJ des MJ le Sam 23 Avr - 10:10

Da je ne peux pas cautionner ce qui tu dis à savoir que jouer avec un dé truqué est légitime !
Pour moi le jd doit être juste, sinon c'est pas la peine de faire des règles.
Tu n'aurais pas un taux normal de 16 avec Korky parce que Korky est déséquilibré, c’est tout.

Je suis d'accord avec Nago pour faire les jets hors-jeu afin de ne pas être influencé par sa signature chatteuse, dont je reconnais l'existence. On le sait depuis longtemps avec Miks et Primo, on le voit avec Pierre. La chance existe, c'est indéniable, n'en déplaise aux scientistes. je ne vois pas ce qu'il y a de flippant là dedans

Pour régler la question je propose la limite suivante : 2% de marge sur 2000 jets. Si le déséquilibre est supérieur le dé sera déclaré imbalenced.

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1754
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Sam 23 Avr - 12:03

Si, comme tout les dés sont truqués d'une certaine manière autant trouver pour soi celui qui favorise le gros jet, (même celui qui procure un 6% au lieu de 5 sur 50 000 jets, même 5,2 au lieu de 5 sur un million de jets). Après je suis d'accord il y a des limites bien sûr, mais pas +-2 points, dans ce cas là tout les dés sont truqués de mon expérience empirique. Ils le sont même tous a +-2,5 et ce sur 1000,2000 ou 15000 jets. +-3 me semble OK et ce sur 4000 jets.
Pas sûr du tout que je me repointe avec 9,1% de 16 (Korky TIH) si je le lance autant justement!! On verra Smile Si tu veux un jd juste et que toutes les faces roulent un 5% prend une appli d20 sur ton smartphone (=jouer avec un dé sans âme).
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Nagosil le Sam 23 Avr - 13:31

MJ des MJ > Ce que tu appelles "2% de marge" c'est quoi ? Chaque face entre 3% et 7% de chance sorties ? Sur 2000 jets on a une estimation de ses probas avec un écart-type de 0,5% environ.

Et c'est marrant de voir que les générateurs de nombres pseudo-aléatoires de nos machines sont bien plus aléatoires que nos dés ! Pourtant "alea" veut dire "dé" en latin.
avatar
Nagosil
Séraphin
Séraphin

Messages : 273
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  MJ des MJ le Sam 23 Avr - 14:05

Bon je propose alors qu'un dé soit considéré comme cheaté si sur 2000 lancers une face revient dans plus de 7% des cas ou moins de 3,6% (la normale étant 5%).


Dernière édition par MJ des MJ le Ven 10 Juin - 15:55, édité 2 fois

_________________
"La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme" Albert Camus
avatar
MJ des MJ
MJ des MJ
MJ des MJ

Messages : 1754
Age : 32

http://azurhyan.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Stat-X le Sam 23 Avr - 16:38

Bon ben avec les données que j'ai et selon ces propositions ça donne:
Glandu: cheaté
Lutino: cheaté
Sanglant: cheaté
Maudit: cheaté
Kakash: cheaté
Korky: cheaté
Bref on est dans du LOL. Je le répète, +ou-3 sur 4000 jets me semble bien balanced.
De toute façon même comme ça si qqun tombe sur un dé avec 17/18/19/20 a 7% a chaque face, c'est apparemment "non cheaté" mais en 17+, on peut considérer que oui.
Allez pour faire rêver, sachez que Lutino, relances sur 10 et 20 comptées, c'est 23% de 18+.

En attendant les diagnostics probabilistes de Nagosil, je dis a chacun son dé! Ressors le Glandu bro!
avatar
Stat-X
Elu
Elu

Messages : 99

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Nagosil le Dim 24 Avr - 11:27

Apparemment tout le monde n'a pas la même tolérance au déséquilibre.
Personnellement je suis favorable à laisser passer un déséquilibre important si celui-ci n'est pas trop "favorisant" pour le joueur. C'est pourquoi je propose de regarder la Signature cumulée.
Exemple avec le Niscarvin :


Vous remarquez que le 10 est placé entre le 19 et le 20 ! Ce n'est pas anodin.
Une aire au-dessous de la ligne théorique signifie que le dé est favorable au joueur. Une aire au-dessus signifie que le dé est défavorable au joueur. Ici le Niscarvin est gerbant (favorable à 0,3%, défavorable à 34%). Je vais le détruire ce dé.
Déséquilibre : 34,3% (total des aires)
Faveur totale : -33,7% (différence des aires)

Autre exemple avec le Korky. Je représente seulement la différence avec la courbe théorique, pour qu'on voit mieux les aires (sinon on ne voit rien).

Favorable à 18,8%. Défavorable à 19,2%.
Déséquilibre : 38%
Faveur totale : -0,4%

Pour l'interprétation de ses courbes, sachez que la proportion de 16 correspond à la pente entre le 15 et le 16.

On peut aussi regarder le bonus moyen pour savoir si le dé est favorisant. -0,84 pour le Niscarvin et -0,59 pour le Korky, contre -0,55 en théorie.
avatar
Nagosil
Séraphin
Séraphin

Messages : 273
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Detox le Lun 25 Avr - 19:56

Tu peux expliquer pourquoi le 10 est entre le 19 et le 20 et pourquoi ce n'est pas anodin?
J'aime bien le concept de signature cumulée et je comprends le premier graphique comme la somme progressive des taux de tirage. Effectivement que la courbe s'épaississe vers le haut sur 1 et 2 est chem. Ensuite j'imagine que lorsqu'elle se rétrécit pour devenir imperceptible sur 6 et bien c'est que l'on retourne à la normale et que il y a donc sous-représentation de 3-4-5-6 (pour combler les 1-2).
Je comprend le taux de déséquilibre, pas le favorable a 0,3%

Ouais je pige le second graphique, finalement, si j'ai compris, le 16 de Korky égalise la chance cumulée déficitaire de 12-13/14/15.

Le bonus moyen est carrément une donnée clé. Bon tu as -0,55, je n'ai pas ça, j'imagine que tu as compté EC -12, moi j'ai compté rien vu que c'est fail et ça me donne quasiment un 0 théorique ce qui est GG (euh très légèrement négatif pour info lol).
Jouer avec un dé au bonus moyen très négatif servira aux personnages multi-compétences hors combat, là où les bonus min. amortissent le déséquilibre naturel du dé, maximisant ainsi l'utilité des bons jets. Ce sera aussi des dés de combat défensifs. Les dés à bonus moyens positifs seront surtout des dés de combat offensif + des dés de parade.
avatar
Detox
Chérubin
Chérubin

Messages : 107

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  mikey le Lun 25 Avr - 20:59

merci pour ces stats mec et je doit avouer que c'est troublant, notre inconscient influencerait-il sur nos dés?
avatar
mikey
Séraphin
Séraphin

Messages : 119
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Nagosil le Mar 26 Avr - 1:16

Le 10 est entre le 19 et le 20 parce que je considère que rouler un 10 c'est mieux qu'un 19 (le bonus moyen d'un 10+ sur un dé équilibré est d'environ +6,14). Et ça change tout. Par exemple si j'avais mis le 10 entre le 9 et 11, le Korky aurait eu une Faveur à -15,6% au lieu de -0,4%. Parce qu'il fait beaucoup de 10, ça vaut plus que de faire beaucoup de 11.
C'est l'intérêt du cumul, ça permet de détecter des dés comme Lutino.
Cela dit je vais probablement inverser la courbe et faire le cumul dans l'autre sens : ça permettra d'avoir les aires favorables en positif (ça e change rien d'autre).
Le "favorable à 0,3%" du Niscarvin correspond à l'aire qui est sous la droite théorique (qu'on ne voit pas sur le graphe parce que c'est trop petit).

Pour ceux qui ont du mal à comprendre, pensez que au lieu de tracer la signature avec "proba des 1", "proba des 2", "proba des 3", ... on trace "proba des 1-", "proba des 2-", "proba des 3-", ... (La nouvelle courbe inversée tracera plutôt "proba des 1+", "proba des 2+", "proba des 3+", ...). D'où l'importance de bien placer de 10, "proba des 11-" ne vaut pas la même chose avec un 10 entre 9 et 11 ou entre 19 et 20.

Oui pour le bonus moyen je prends l'EC à -12. Dans les règles simplifiés, c'est effectivement pas un fail automatique. Sur un EC Korkàn forge un bouclier de Bonne qualité. Si tu le compte comme un 11 (bonus 0) ça va pas.
Cela dit, si on considère un bonus min à -5, on a un bonus moyen très légèrement positif. Mais pour les joueurs ça reste très différent de rouler un 2 ou un 5, même quand ils ont des bonus min ; l'impression que donne le dé n'est pas le même. C'est pour ça que je regarde les proba de sortie des nombres et pas les proba de sortie des bonus (on pourrai aussi faire des trucs sur les bonus).
Pour le bonus moyen, avoir -0,04 d'écart avec le théorique comme le Korky, ça correspond à un -1 bonus tous les 25 jets. (Le Niscarvin fait -1 bonus tous les 3,4 jets, dégeu).

Par rapport à l'effet joueur, tout ça est très rationnel : si on accepte d'abandonner l'idée de causalité et de considérer plusieurs dimensions temporelles, ça peut s'expliquer simplement par un accroissement de l'entropie de Shannon de la part des joueurs concernés (ce qui reste à prouver/expliquer quand même). Razz
avatar
Nagosil
Séraphin
Séraphin

Messages : 273
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Nagosil le Lun 9 Mai - 20:12

Je propose un nouvel outil de validation de dé. A base de quantile. L'idée est qu'une grosse sortie de 12 doit être compensée par une petite sortie de 11 ou de 13 (par exemple). Le 10 est alors situé entre le 19 et le 20. Voir le fichier joint : si tous les voyant sont au vert le dé est bon !

Une petite explication pour ceux que ça intéresse :
Vous connaissez la médiane ? Si vous mettez dans l'ordre tous vos jets, la médiane c'est le jet du milieu (le 500ème sur 1000 jets par exemple). La médiane c'est le quantile à 50%, parce que y'a 50% des jets qui sont en-dessous de cette valeur. Le quantile à 2,5%, c'est le 25ème jet sur 1000 (toujours après les avoir ordonnés), le quantile à 77,5% c'est le 775ème jet.
En théorie, le quantile à 2,5% devrait être 1, celui à 7,5% devrait être 2, celui à 12,5% devrait être 3, etc.
Et c'est ça qu'on vérifie. Donc s'il y a plus de 7,5% de 1, c'est pas bon. Si les 1 et 2 cumulés font plus de 12,5% c'est pas bon non plus, etc.
Fichiers joints
DeEquilibreQ.xlsx Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(25 Ko) Téléchargé 3 fois
avatar
Nagosil
Séraphin
Séraphin

Messages : 273
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la communion avec son dé

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum